Réforme des retraites : Voici 5 points très importants sur la nouvelle pension « minimum »

Suite à la réforme de retraite, il y a donc une hausse du minimum contributif pour les futurs retraités. Les projets de décrets ont fuité et MoneyVox a pu y jeter un œil. Voici tout ce qui est bon à retenir sur le sujet.

nouveaux décrets réforme retraites

La réforme de retraite est un sujet qui intéresse beaucoup les Français. Voici quelques points importants sur la pension minimale.

Réforme de retraite : tout ce qu’il faut savoir sur la pension minimale

Pour commencer, il est important de savoir que la pension minimum existe déjà depuis très longtemps. Toutefois, il ne s’agit pas de retraite minimum « tout compris » qui réunit base et complémentaire. En effet, seule la pension de base a été prise en compte.

Le minimum contributif (MiCo) n’est pas applicable à tous les retraités. Il faut d’abord avoir eu une carrière complète et atteindre l’âge du taux plein. Avant la réforme, ceux qui partent du monde de travail à taux plein, avec une pension de base de 600 euros, a comme complément de la de MiCo, 684 euros.

En revanche, si vous avez 120 trimestres cotisés, il y aura une majoration du MiCo, qui au mieux s’élève à 63 euros et quelques. Votre retraite globale ne doit pas notamment dépasser 1 352 euros.

Par ailleurs, certains retraités peuvent bénéficier d’une hausse de 100 euros de leur pension. Cela concerne surtout ceux qui perçoivent le minimum contributif (MiCo). Une augmentation qui concerne 125 000 pensions, d’après le ministère du Travail.

Le nouveau minimum contributif s’élève à 709 euros, pour un départ fin 2023. Le MiCo majoré fera atteindre votre pension minimum à 848 euros, en brut. Ce qui signifie qu’il y a une augmentation de 100 euros de plus qu’aujourd’hui. Les projets de décret et le document explicatif de la Cnav ont d’ailleurs confirmé cette augmentation, à savoir 25 euros sur le MiCo et plus de 100 euros sur le MiCo majoré.

Toutefois, cette augmentation ne touche que certains futurs retraités. Seuls 40 000 néo-retraités peuvent en bénéficier parmi les 180 000 à 200 000 futurs retraités. Et seuls, 10 000 à 20 000 d’entre eux peuvent atteindre les 1 200 euros brut, si on ajoute la complémentaire.

Autres informations importantes

En ce qui concerne la date de l’augmentation de pension minimale, cela dépend du statut du retraité. S’il s’agit d’un futur retraité, il faut savoir que les nouveaux MiCo et MiCo majoré s’effectueront à partir du 1er septembre 2023.

En revanche, l’augmentation des petites retraites s’appliqueront dès le printemps pour les actuels retraités, selon le directeur général de la Cnav. Elle se fera automatiquement, « sans démarches, sur leur pension de septembre ».

Quant aux autres, il faudra être plus patient avant de pouvoir profiter de cette hausse des petites retraites. « Au plus tard », d’après le document interne à la Cnav que MoneyVox a pu voir, la pension revue et corrigée pourrait être versée « en septembre 2024 ».

Par ailleurs, certaines personnes se demandent s’il y aura également une hausse de la complémentaire Agirc-Arrco. Pour l’instant, elle reste la même mais il se pourrait qu’il y ait un peu de changement prochainement, surtout pour les bénéficiaires du minimum contributif. Toutefois, rien n’est encore sûr.

Écris par Isabelle POTEL

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 5ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .