Rendements des portefeuilles : Les attentes des investisseurs sont largement au-dessus de celles des conseillers

Explorons les attentes élevées des investisseurs en termes de rendement de portefeuilles. Mais aussi les écarts entre leurs perspectives et celles des conseillers.

Assurance vie:   Asac-Fapes prévoit un rendement maximum de 4,60% pour ses fonds euros

Les attentes de rendement des portefeuilles des investisseurs sont très élevées. Cela a été révélé par un sondage mondial. Ce sondage a dévoilé qu’il y a un écart lumière par un sondage mondial, dévoile un écart significatif entre les perspectives des investisseurs et celles des conseillers. D’ailleurs, aux États-Unis, cet écart atteint des proportions remarquables. Cela démontre qu’il y a une divergence depuis la « crise financière ». En plus, la dernière décennie a été marquée par des interventions monétaires massives et des rachats d’actions, créant une bulle d’actifs insoutenable. Les investisseurs, habitués à des rendements exceptionnels, pourraient être confrontés à des réalités moins enthousiasmantes dans la prochaine décennie.

publicité

Le rendement des portefeuilles attendu par les investisseurs

Tout d’abord, il y a eu des changements majeurs du paysage financier depuis 2008. Comme les rachats d’actions, devenus un moyen flagrant d’augmenter les bénéfices par action. Cela représente près de 40 % du rendement du marché. Ensuite, il y a eu des interventions monétaires et fiscales sans précédent. Celle-ci a injecté 43 000 milliards de dollars depuis la crise financière. Ces 43 000 milliards ont créé une déconnexion entre les marchés financiers et les fondamentaux économiques. Cette distorsion, bien qu’ayant stimulé une bulle d’actifs, soulève des questions sur la durabilité des rendements élevés anticipés par les investisseurs.

publicité

D’ailleurs, la perspective des rendements futurs des portefeuilles pose des problèmes importants. La relation étroite entre l’économie, les bénéfices et les prix des actifs suggère que les rendements ne peuvent pas croître indéfiniment plus rapidement que l’économie sur de longues périodes. Les facteurs tels que les taux d’intérêt, l’inflation et l’endettement excessif post-crise financière pourraient freiner la croissance des rendements. Alors, la capacité du gouvernement et de la Réserve fédérale à reproduire les interventions monétaires massives est mise en doute. Cela laisse présager une décennie potentiellement très différente de la précédente.

publicité

Le rendement des portefeuilles attendu par les investisseurs : la dissipation de l’illusion monétaire 

En outre, voyons de plus près les fondements des rendements élevés de la dernière décennie. Tout d’abord, les interventions monétaires massives et les rachats d’actions ont créé une illusion monétaire. D’ailleurs, cela a propulsé les marchés financiers au-delà des tendances historiques. Ensuite, la déconnexion actuelle par rapport à la croissance exponentielle à long terme est insoutenable. La dissipation de cette illusion monétaire, associée à des réalités économiques, suggère un retour inévitable des rendements à des niveaux plus modestes. Donc, les investisseurs doivent s’ajuster aux nouvelles normes, ils doivent être prêts à affronter une décennie potentiellement moins lucrative.

publicité

Les conséquences de la bulle d’actifs

En effet, la plus grande bulle d’actifs de l’histoire a eu d’énormes conséquences. À rappeler que celle-ci a été alimentée par des rachats d’actions et des interventions monétaires. Alors que cette bulle a soutenu des rendements exceptionnels, son éclatement potentiel pourrait entraîner des ajustements drastiques. Les investisseurs doivent se préparer à faire face à une correction inévitable. Cela va beaucoup avoir des impacts sur la stabilité des marchés financiers et la confiance des investisseurs. Par ailleurs, les marchés financiers pourraient aussi évoluer au cours de la prochaine décennie. Effectivement, les tendances économiques, les politiques monétaires et les changements structurels pourraient redéfinir la dynamique des rendements de portefeuille.

publicité

Stratégies d’investissement prudentes

Envisager des stratégies d’investissement plus prudentes pour naviguer dans le paysage financier à venir qui est incertaine. D’ailleurs, les investisseurs, conscients des défis potentiels et des incertitudes économiques, peuvent adopter des approches plus diversifiées et résilientes. La gestion des risques et de la flexibilité dans les portefeuilles devient cruciale pour s’adapter aux changements du marché. Il faut aussi prendre en compte l’équilibre délicat entre la recherche de rendements et la préservation du capital. Alors que les investisseurs ont été habitués à des rendements élevés, l’environnement économique changeant pourrait nécessiter une réévaluation des priorités.

publicité

L’importance de l’éducation financière

En effet, l’éducation financière est indispensable pour préparer les investisseurs aux problèmes à venir. Par exemple, il faut comprendre les mécanismes économiques, les risques financiers. Mais aussi des stratégies d’investissement peuvent aider les individus à prendre des décisions éclairées. Alors, une éducation financière robuste devient un outil essentiel pour les investisseurs.

publicité

Les attentes élevées des investisseurs en matière de rendement des portefeuilles soulèvent des questions essentielles sur l’avenir des marchés financiers. Donc, la prochaine décennie promet d’être une période de transition. Cela va obliger les investisseurs à repenser leurs approches et à s’adapter à un paysage financier en constant changement.

publicité

Écris par Thomas

Après différentes expériences dans les médias régionaux chez Actu Toulouse, puis dans les médias nationaux chez L'Equipe et Canal+, j'ai intégré l'équipe éditoriale de Linternaute.com en 2022 en tant que responsable du service finances personnelles. Je m'occupe de la retraite, des impôts, de l'épargne, de l'immobilier, de la banque et des assurances.