Une rénovation pour intégrer les dernières évolutions concernant les matériaux, le recyclage et l’éco-conception

La Fédération de la Plasturgie et des Composites vient de commencer, avec le Ministère de l’Education Nationale, les travaux de rénovation du BTS Europlastic. Ces travaux s’inscrivent dans la politique des pouvoirs publics pour réorganiser les enseignements de toutes les filières des BTS.

Une réforme d’envergure nationale initiée par le Ministère de l’enseignement supérieur

Rendre encore plus performante l’insertion professionnelle, décloisonner les formations et favoriser la poursuite d’études. Au printemps 2010, l’enseignement supérieur a publié un rapport de dix propositions ministérielles ayant pour cible la rénovation de l’ensemble des BTS (Brevet de Technicien Supérieur). Les objectifs visés étaient principalement l’augmentation des taux de réussite, notamment pour les bacheliers technologiques et professionnels.

Depuis la rentrée 2011 plusieurs diplômes sont ainsi réorganisés. A terme, les 87 spécialités de BTS (110 avec les options) devraient être réorganisées pour « rendre l’offre de formation plus lisible et mieux adaptée aux besoins de l’économie et de la société ». L’examen d’éventuelles fusions ou créations de spécialités pourraient être envisagées au regard de l’évolution des métiers et des emplois.

Une opportunité pour la plasturgie et les composites

Chaque année plus de 530 étudiants et apprentis préparent le BTS Europlastic. En 2013, 180 élèves ont été diplômés de ce BTS et 50 d’entre eux ont réalisé leur stage professionnel pendant 1 ou 2 mois dans une entreprise en Europe. A noter également que ces jeunes diplômés trouvent un emploi dans les 6 mois.

La Fédération a donc saisi cette opportunité pour renouveler certaines compétences dans le référentiel du BTS Europlastic. En s’appuyant sur les résultats d’une enquête menée auprès des entreprises de la plasturgie et des composites, les représentants de la profession ont donc participé aux premiers travaux.

Le 27 mars dernier, une première réunion du groupe de travail s’est tenue au ministère pour réviser le référentiel d’activités professionnelles. Deux industriels participaient à cette réunion aux côtés des experts de la Fédération. D’autres réunions sont programmées sur l’année 2014. L’objectif est que le nouveau référentiel du BTS soit validé en fin d’année pour être mis en application dès la rentrée 2015.

Sophie Roguet et Audrey Noble