Retraite complémentaire : Quelles sont les conditions pour profiter de la nouvelle surcote parentale de 5% ?

Le régime Agirc-Arrco a apporté une modification pour aider les parents à assurer les besoins de leurs enfants. Il s’agit de la surcote parentale de 5%.

Retraite complémentaire : Quelles sont les conditions pour profiter de la nouvelle surcote parentale de 5% ?

La retraite complémentaire de l’Agirc-Arrco offre désormais une surcote parentale de 5% aux retraités ayant des enfants à charge. Le recul de l’âge de départ à la retraite fait perdre des trimestres aux retraités. De plus, l’éducation des enfants est importante. Ainsi, cette mesure vise à compenser les conséquences de la réforme des retraites. Cependant, il y a quelques conditions à remplir pour bénéficier de la surcote parentale sur la retraite complémentaire. Dans cet article, vous allez connaître tous les détails. De plus, nous passerons en revue les avantages offerts par cette surcote parentale.

publicité

Retraite complémentaire : les conditions d’éligibilité à la surcote parentale de 5%

Pour bénéficier de la nouvelle surcote parentale de 5% sur la retraite complémentaire, les retraités doivent remplir les conditions suivantes. D’abord, il faut atteindre l’âge de 63 ans. Cette mesure compense les trimestres perdus liés à la réforme des retraites. Une majoration de 1,25% par trimestre est attribuée à ceux qui continuent à travailler jusqu’à 63 ou 64 ans. Cela correspond à 5%.

publicité

Ensuite, il faut s’occuper d’au moins un enfant. En effet, la nouvelle surcote ne s’applique que pour les retraités ayant au moins un enfant à charge. Parmi les enfants à charge figurent les mineurs (moins de 18 ans). Ensuite, les étudiants qui ont entre 18 et 25 ans. Les enfants en situation d’invalidité en font aussi partie si elle est connue avant 21 ans. La majoration de 5% est maintenue tant que le retraité a la responsabilité d’au moins un enfant.

publicité

Conditions de la nouvelle surcote parentale sur la retraite complémentaire : Les pièces à fournir

Chaque année, les parents retraités bénéficiaires du régime Agirc-Arrco reçoivent un courrier de l’Agirc-Arrco. Ce dernier permet de vérifier si leur enfant est toujours à leur charge. Les parents concernés doivent remplir ce document. Ensuite, il y a aussi des pièces justificatives à fournir. Ces documents peuvent inclure le certificat de scolarité et le certificat d’apprentissage. Il y aussi l’attestation d’inscription à Pôle emploi ou encore la carte d’invalidité, selon les cas. Pour bénéficier de la majoration familiale, vous avez un mois pour y répondre. En cas de non-réponse, vos droits peuvent disparaître.

publicité

Par ailleurs, la surcote parentale présente plusieurs avantages pour les parents retraités. D’abord, les deux parents peuvent en profiter. Initialement conçue pour soutenir les mères, la surcote parentale profite désormais également aux pères. Depuis le 1er janvier 2010, les deux parents peuvent partager les trimestres cotisés pour l’éducation d’un enfant. En plus, la majoration familiale peut être cumulée en fonction du nombre d’enfants à charge. Par exemple, si vous avez deux enfants à charge, la majoration sera de 10%, et de 15% si vous en avez trois. Ainsi, les majorations sont proportionnelles au nombre d’enfants à charge.  

publicité

Passage de la surcote de 5% à celle de 10%

Ce dispositif ne dure pas toute une vie. En effet, la surcote parentale de 5% sur votre retraite complémentaire s’applique uniquement si vous remplissez encore les conditions. Cela signifie que si vous n’y aurez plus droit lorsque l’enfant prend son indépendance. Toutefois, vous pouvez encore bénéficier de la surcote familiale de 10%. Il vous suffit de remplir les conditions pour en profiter. Ainsi, il va remplacer la surcote parentale de 5%. Donc, il n’est pas possible de cumuler les deux surcotes.

publicité

Vous devez faire une demande spécifique pour profiter de la surcote parentale. Pour cela, il y a un formulaire de demande que vous devez compléter. Il est disponible auprès de votre caisse de retraite complémentaire. Mais, vous pouvez aussi le télécharger depuis leur site internet. Remplissez soigneusement le formulaire. Vous devez veiller à fournir toutes les informations requises. N’oubliez pas les pièces justificatives qui doivent compléter ce formulaire.

publicité

Modalités de demande et de calcul de la surcote parentale

Lorsque vous avez fini votre demande, il vous suffit d’attendre sa validation. La surcote parentale sera calculée et ajoutée à votre pension de retraite complémentaire si elle est validée. Le montant de la surcote dépendra du nombre d’enfants à charge et du nombre de trimestres validés pour leur éducation. En outre, cette surcote s’applique seulement à la retraite complémentaire. Ainsi, la retraite de base n’est pas concernée. Les différents régimes de retraite ne se ressemblent pas. Vous devez prendre en compte cela lors de la planification de votre retraite.

publicité

La caisse de retraite complémentaire est là pour vous répondre si vous avez des questions supplémentaires. Vous pouvez obtenir les informations dont vous avez besoin selon votre situation. Ils peuvent même vous guider lorsque vous faites votre demande. Enfin, vous pouvez également consulter le site internet de l’Agirc-Arrco. Des ressources et des informations détaillées sur la surcote parentale y figurent.

Écris par Pauline

Journaliste généraliste de Laplasturgie. Journaliste web, presse écrite et édition.
Formé comme monteur de télévision au Centre universitaire de formation au journalisme.