Retraite : Découvrez comment calculer la pension de réversion

Comme pour la pension de retraite, vous devez connaître le mode de calcul de la pension de réversion afin de ne pas vous tromper. 

Retraite Découvrez comment calculer la pension de réversion

Découvrez le mode de calcul de la pension de réversion afin que vous puissiez avoir un aperçu de ce que vous allez toucher. Ainsi, il vous sera possible de bien planifier votre budget en amont. 

publicité

Pension de réversion : Un mode de calcul bien spécifique

Lorsqu’une personne décède, le conjoint survivant peut obtenir une pension de réversion. Mais comme pour la pension de retraite, il faut respecter certaines conditions pour y être éligible. Le conjoint doit en faire la demande formelle. Cette pension est une part de la retraite que percevait le défunt. Elle offre un soutien financier au conjoint restant. Il est important de comprendre comment se calcule cette pension. Pour les individus issus du secteur privé, le montant de la pension de réversion correspond à 54% de la retraite de base du défunt. Ceci est valable pour les salariés, les travailleurs indépendants, les professions libérales et les agriculteurs. Sachez que le calcul de la pension de réversion présente des spécificités. 

publicité

Pour ceux qui bénéficient d’une retraite complémentaire, le pourcentage monte à 60%. Pour information, ce calcul ne prend pas en compte les augmentations possibles de la retraite. La situation est différente pour ceux mariés à un fonctionnaire. Dans ce cas, la pension de réversion équivaut à 50% de la retraite de base du fonctionnaire décédé. Ces différences de calcul montrent la complexité du système de pension de réversion. Ainsi, il faut se renseigner spécifiquement selon le secteur d’activité du défunt.

publicité

Le montant de cette pension varie en fonction de votre situation

La pension de réversion constitue une aide financière accordée aux veufs et veuves. Cette dernière est réglementée par des montants plancher et plafond. Pour ceux qui bénéficient de ce droit à partir du 1er janvier 2024, la pension annuelle qu’ils reçoivent ne peut être inférieure à 4 175,97 euros. Cette somme est équivalente à un versement mensuel de 348 euros. D’autre part, le montant maximal qui peut être attribué s’élève à 12 519,36 euros par an. Cela correspond à une somme mensuelle de 1 043,28 euros. Avant de faire le calcul, assurez-vous de respecter les conditions pour bénéficier de la pension de réversion.

publicité

Les montants mentionnés s’appliquent uniquement dans la situation où le défunt a contribué pour une durée minimale de 15 ans au régime général de la sécurité sociale. Si la période de cotisation est inférieure, le montant minimum de la pension de réversion se calcule en fonction du nombre de trimestres effectivement cotisés. Cette réglementation assure ainsi une aide financière aux survivants.

publicité

Pension de réversion : Les conditions de ressource entrent dans le calcul

Le calcul de la pension de réversion prend en considération les moyens financiers et les gains du conjoint survivant. Cela vise à assurer un soutien adapté à la situation économique de l’individu. En ce qui concerne l’année 2024, des limites financières ont été fixées pour pouvoir bénéficier de cette pension de réversion, issue de la retraite de base. Pour un individu vivant seul, cette limite est fixée à 24 232 euros bruts annuels. Pour ceux qui partagent leur vie avec quelqu’un, que ce soit par le mariage, un pacte civil de solidarité ou en union libre, le seuil est de 38 771,20 euros bruts par an

publicité

Si la somme des ressources de la personne, additionnée à la pension de réversion, dépasse ce plafond, le montant de la pension de réversion baisse. Il est important de noter qu’il n’y a pas de condition de ressources pour ce qui est des pensions de réversion issues des retraites complémentaires. Cette mesure vise à garantir que les bénéficiaires reçoivent un soutien financier adapté, sans pour autant pénaliser ceux qui ont un niveau de ressources modeste.

publicité

Quels sont les critères à respecter pour toucher cette pension ? 

Percevoir la pension de réversion dépend principalement du mariage avec la personne décédée. Pour que le conjoint survivant puisse prétendre à cette pension, le mariage est une condition sine qua non. Dans certains cas, il est nécessaire d’avoir été marié pendant une période minimale. Toutefois, cette obligation de durée de mariage est levée si le couple avait un enfant à charge en commun. Si un individu se remarie, cela entraîne la suspension du paiement de la pension de réversion par le régime de retraite complémentaire Agirc-Arrco.

publicité

Concernant l’âge requis pour bénéficier de la pension de réversion, il faut avoir atteint l’âge de 55 ans pour pouvoir en bénéficier. Cela s’applique dans le cas où le défunt était affilié au régime général de la Sécurité sociale. Cette restriction liée à l’âge ne s’applique pas aux conjoints ou ex-conjoints de fonctionnaires. Il est donc essentiel de bien comprendre ces conditions d’éligibilité avant de penser au calcul de la pension de réversion. 

 

Écris par Thomas

Après différentes expériences dans les médias régionaux chez Actu Toulouse, puis dans les médias nationaux chez L'Equipe et Canal+, j'ai intégré l'équipe éditoriale de Linternaute.com en 2022 en tant que responsable du service finances personnelles. Je m'occupe de la retraite, des impôts, de l'épargne, de l'immobilier, de la banque et des assurances.