Retraite : revalorisation de toutes les petites pensions d’ici septembre 2024, combien allez-vous gagner en plus ?

Comment l’augmentation du minimum contributif des retraites, entrée en vigueur le 1ᵉʳ septembre 2023, profite-t-elle aux retraités aux métiers peu rémunérés ? Apprenez-en plus sur les critères d’éligibilité et les répercussions sur les pensions complémentaires Agirc-Arrco.

Retraite revalorisation de toutes les petites pensions d’ici septembre 2024, combien allez-vous gagner en plus

Découvrez les récentes modifications (augmentation) apportées au minimum contributif des retraites et leur impact sur les bénéficiaires. Cet article examine en détail les augmentations prévues, les critères d’éligibilité et les changements dans les pensions complémentaires Agirc-Arrco.

publicité

L’augmentation du minimum contributif

Le 1ᵉʳ septembre 2023, il y a eu une augmentation du minimum contributif des retraites. Cette augmentation permet aux retraités de recevoir jusqu’à 100 euros de plus par mois. Enfait, ce montant supplémentaire, appelé Mico, est destiné principalement aux retraités qui ont travaillé dans des métiers peu payés. Selon les prévisions, cette augmentation devrait être appliquée à tous les bénéficiaires d’ici septembre 2024. L’objectif principal de cette mesure est d’aider les personnes ayant de petites pensions à faire face à l’augmentation des prix des biens et des services. Après une récente réforme des retraites, le montant du Mico a été augmenté à 847,57 euros pour ceux bénéficiant d’une retraite à taux plein. Pour ceux qui n’ont cotisé que moins de 120 trimestres, le montant a été fixé à 709,13 euros.

publicité

Pour les personnes dont la situation se situe entre ces deux extrêmes, le montant du Mico est ajusté ! Et ce, en fonction du nombre de trimestres qu’ils ont cotisés. Cette augmentation du minimum contributif des retraites est une nouvelle bienvenue pour de nombreux retraités. En effet, elle leur permet d’avoir un peu plus d’argent chaque mois pour répondre à leurs besoins quotidiens. En aidant les retraités à maintenir un niveau de vie décent, cette mesure contribue à réduire les inégalités et à promouvoir le bien-être des personnes âgées.

publicité

Les bénéficiaires de l’augmentation du minimum contributif

Depuis septembre, environ 15 000 nouveaux retraités ont bénéficié d’une hausse mensuelle de 30 euros. Tandis que quelque 500 000 anciens retraités ont vu leur pension augmenter de 50 euros par mois en moyenne. Il s’agit de l’augmentation du minimum contributif. Malgré ces chiffres, près de 700 000 retraités n’ont pas encore bénéficié de cette augmentation. Cependant, les autorités prévoient que ces augmentations se généraliseront progressivement jusqu’en septembre prochain.

publicité

En plus de l’augmentation des montants, le plafond de ressources à ne pas dépasser pour bénéficier du Mico a été réévalué en septembre dernier. Désormais, le total des retraites (de base et complémentaires) ne doit pas excéder 1 367,51 euros par mois ! Soit une augmentation de 57,76 euros par rapport à l’année précédente.

publicité

Critères d’éligibilité pour le Mico

Pour être éligible au Mico, il faut remplir quatre conditions importantes. Tout d’abord, il faut avoir atteint l’âge officiel de départ à la retraite. Ensuite, il est nécessaire d’avoir cotisé un minimum de 120 trimestres pour obtenir une retraite à taux plein. De plus, il est indispensable d’avoir demandé toutes les retraites auxquelles on a droit. Enfin, il faut respecter le plafond de ressources établi. En 2024, ce plafond est fixé à 1 367,51 euros par mois. Respecter ces critères est essentiel pour bénéficier du Mico et recevoir les suppléments de revenus correspondants. Cela garantit que seules les personnes éligibles et dans le besoin bénéficient de cette aide financière.

publicité

Ces critères visent à s’assurer que le Mico est distribué de manière juste et équitable. En effet, ils permettent de cibler ceux qui ont le plus besoin d’aide financière supplémentaire pour maintenir un niveau de vie décent à la retraite. En respectant ces conditions, les bénéficiaires peuvent être sûrs de recevoir les avantages auxquels ils ont droit. Il est important de comprendre ces critères pour que chacun puisse vérifier s’il est éligible au Mico. En respectant ces conditions, les personnes peuvent s’assurer qu’elles obtiennent les prestations auxquelles elles ont droit et qu’elles bénéficient de l’aide financière nécessaire pour subvenir à leurs besoins à la retraite. D’ailleurs, une augmentation du minimum contributif sera appliquée.

publicité

Impact sur les retraites complémentaires Agirc-Arrco

En parallèle, les pensions de retraite complémentaire Agirc-Arrco seront ajustées en mars en fonction du nouveau taux de la CSG. Pour les retraités dont le taux de CSG a augmenté en 2024, leur pension sera légèrement réduite en mars pour compenser le trop-perçu des mois précédents. En revanche, pour ceux dont le taux de CSG a diminué, leur pension sera légèrement augmentée en mars ! Et ce, avec un remboursement des cotisations perçues en trop auparavant. Cela est dans le cadre de l’augmentation du minimum contributif en France.

publicité

 

Écris par Inès Denne