Retraite : la bonne nouvelle va bientôt tomber pour les enseignants, qui est concerné ?

Il y a 30 ans, l’État avait promis aux étudiants qui se formaient pour devenir enseignants des droits de retraite.

Retraite : la bonne nouvelle va bientôt tomber pour les enseignants, qui est concerné ?

Des droits de retraites ont été promis aux étudiants qui se sont formés pour devenir enseignants dans les années 90. Il a fallu qu’ils attendent 30 ans pour enfin avoir des nouvelles concernant la promesse de l’État. 

publicité

La loi du 26 juillet 1991 garantissant les droits à la retraite des enseignants

Pour encourager les étudiants à devenir enseignants, le gouvernement français a mis en place une allocation d’enseignement. Il a fallu procéder ainsi face au manque d’enseignants à l’époque. Cependant, pour avoir plus de candidats, la France a instauré la loi du 26 juillet 1991, garantissant des droits à la retraite pour ces allocataires. Malheureusement, le gouvernement n’a pas tenu cette promesse, mais pour quelle raison ?

publicité

Il n’y a jamais eu de publication de décret pour la retraite des enseignants

En 1996, tandis que le nombre d’enseignants allocataires a atteint les 30 000, l’État a supprimé l’allocation. De ce fait, aucun décret concernant le droit de retraite des enseignants n’a été publié. 

publicité

Puis, en février 2023, Yann Schiltz, professeur des lycées et des collèges, s’est mobilisé en créant le groupe « Allocataires d’enseignements années 1990 ». Rassemblant les allocataires concernés sur Facebook, ils leur a permis de discuter de leurs inquiétudes. Grâce à ce groupe, les allocataires ont pu obtenir le soutien des élus actuels.

publicité

30 ans plus tard, un décret en préparation

Soutenant le collectif, des députés et des sénateurs estiment que l’État doit continuer à traiter les revendications des enseignants. Ainsi, le sénateur Les Républicains Olivier Rietmann a proposé de soumettre un amendement au projet de loi sur la réforme des retraites 2023.

publicité

Apparemment, le ministre du Travail a pris l’engagement de résoudre le problème avant l’été. Cela dit, le dossier est actuellement entre les mains du ministre de la Transformation et de la Fonction publique. Notamment, un décret est en cours de préparation. Cependant, la date de publication n’a pas encore été déterminée. En tout cas, tous espèrent qu’une solution soit trouvée avant la fin de 2023. Il faut savoir que la majorité des allocataires concernés cesseront leur activité aux alentours de 2035. 

Écris par Anna Cabana

Je suis rédactrice web spécialisée dans les domaines du marketing digital, de la culture et de l'environnement. Passionnée par la littérature et le voyage, j'aime créer des contenus originaux, pertinents et adaptés aux besoins de mes lecteurs. De nature très curieuse, je suis toujours à l'affût des dernières tendances du web.