Retraite : la revalorisation de plus d’un million de petites pensions va reculer de plusieurs mois

La hausse de l’argent que les retraités reçoivent tous les mois a été retardée de plusieurs mois. Cela affecte beaucoup de personnes âgées.

Retraite la revalorisation de plus d'un million de petites pensions va reculer de plusieurs mois

La revalorisation du minimum contributif a été reportée de plusieurs mois. Cette décision affecte plus d’1,1 million de retraités. Ce report signifie que les retraités devront attendre un peu plus longtemps avant de voir leurs pensions augmenter. Cette nouvelle a suscité des inquiétudes parmi les personnes concernées.

La date prévue pour la revalorisation du minimum contributif après l’annonce du report

Si vous êtes à la retraite et que votre pension est petite, cette nouvelle pourrait vous intéresser. Il y a environ un an, le gouvernement avait annoncé une augmentation des plus petites retraites pour 1,7 million de personnes. Cependant, la revalorisation du minimum contributif n’a été appliquée que pour 600 000 retraités jusqu’à présent pour des raisons techniques. Pour les 1,1 million de retraités restants, il va falloir attendre un peu plus longtemps. En effet, la date à laquelle leur pension sera augmentée a été reportée à septembre 2024. Cela signifie que ces personnes devront patienter encore quelques mois avant de voir leur pension augmenter.

Voici les personnes âgées concernés

Il y a un an, une bonne nouvelle avait été annoncée. Les plus petites pensions allaient être augmentées. La revalorisation du minimum contributif est déjà en place pour 600 000 retraités. Pour ces bénéficiaires du Minimum contributif (MiCo), cela signifie une augmentation de 50 euros brut, comme l’a expliqué Renaud Villard. Cependant, cette hausse devrait concerner un plus grand nombre de personnes à l’avenir. Au total, 1,7 million de retraités devraient voir le montant de leur pension augmenter. Cependant, il faudra attendre encore un peu pour environ 1,1 million d’entre eux. Comme l’a expliqué Olivier Dussopt, cette augmentation sera progressive jusqu’au début de l’année 2024.

Une situation exceptionnelle

Contrairement à ce qui avait été annoncé, la deuxième vague de revalorisation du minimum contributif ne se fera pas en avril comme prévu. Selon la Caisse nationale d’assurance vieillesse, la revalorisation exceptionnelle sera effective au plus tard en septembre. Face aux difficultés techniques rencontrées, cette date limite deviendra la date de mise en place effective. Les 1,1 million de retraités en attente devront donc faire preuve de patience. Comme l’a souligné Renaud Villard : « Je ne pense pas qu’on arrivera à faire mieux, le calendrier est déjà très tendu ». Les bénéficiaires de l’augmentation des retraites devront attendre jusqu’au mois de septembre 2024 pour voir leur pension augmenter. Cette attente se fait alors que l’inflation continue de peser sur leur pouvoir d’achat.

Minimum contributif : le montant de cette revalorisation

Faites-vous partie des 1,1 million de retraités bénéficiant de la revalorisation du Minimum contributif ? En moyenne, cette augmentation devrait s’élever à environ 60 euros bruts, d’après Renaud Villard. C’est 10 euros de plus que ceux qui ont déjà bénéficié de la revalorisation des petites retraites. Cette différence s’explique par le fait que les retraités encore en attente ont pris leur retraite il y a plus longtemps. De plus, la revalorisation des petites retraites concerne ceux qui sont déjà partis à la retraite et les nouveaux retraités depuis septembre 2023. Ainsi, cette réforme a permis aux nouveaux bénéficiaires du MiCo de recevoir 49 euros de plus, selon les données de la Drees.

Écris par LA RÉDACTION