Retraite : Les conditions à respecter pour pouvoir cumuler sa pension et l’allocation aux adultes handicapés (AAH)

Ceux qui sont éligibles à l’allocation aux adultes handicapés se demandent s’ils peuvent la cumuler avec leur pension de retraite.

Retraite Les conditions à respecter pour pouvoir cumuler sa pension et l’allocation aux adultes handicapés (AAH)

Sous quelles conditions le cumul pension de retraite et AAH est-il possible ? Nous allons vous les détailler ici afin de vous y retrouver. 

publicité

Cumul pension de retraite et AAH : Est-ce possible ?

Pour obtenir ces aides, il est essentiel de connaître les conditions requises. Ainsi, pour cumuler la pension de retraite et l’AAH, il y a des conditions à remplir. Tout d’abord, la personne doit avoir atteint l’âge légal de la retraite. De plus, elle doit avoir cotisé à l’assurance vieillesse. Cela montre sa participation active au système. Un critère crucial est le taux d’incapacité, qui doit être égal ou supérieur à 80 %. Cela signifie que la personne doit présenter une incapacité significative pour prétendre à ces allocations. En outre, le montant de la pension de retraite ne doit pas dépasser 971,37 euros par mois pour être éligible à l’AAH.

publicité

Naviguer à travers ces conditions peut parfois sembler difficile. Mais elles visent à garantir que les personnes qui en ont le plus besoin bénéficient de ces aides financières. Cela assure une répartition équitable des ressources de l’État pour soutenir les individus ayant des difficultés.

publicité

Des conditions très strictes à respecter

Pour les personnes qui ne remplissent pas certains critères un changement majeur s’opère automatiquement lorsqu’ils atteignent l’âge légal de la retraite. En effet, ils passent au régime de retraite pour inaptitude. Concrètement, cela signifie que le cumul pension de retraite et AAH n’est plus possible. Cette transition représente un tournant significatif dans leur vie. Ainsi, ils doivent faire des démarches administratives supplémentaires. Ils doivent également faire face à une diminution de leurs revenus. Il est donc essentiel pour ces individus de bien comprendre les implications financières et les étapes administratives liées à ce passage au régime de retraite pour inaptitude.

publicité

Cette transformation peut également susciter de l’appréhension. En effet, les concernés doivent s’ajuster à une nouvelle réalité financière. Il devient impératif de se renseigner et de prendre des mesures préventives. L’objectif est d’avoir une transition en douceur vers ce nouveau régime. En effet, il faut minimiser les éventuelles difficultés financières qui pourraient découler de ce changement de statut.

publicité

Cumul pension de retraite et AAH : Qui peut en bénéficier ? 

Le cumul pension de retraite et AAH n’est pas possible pour tout le monde. En effet, seuls ceux qui répondent à certaines conditions peuvent continuer à bénéficier de l’AAH après avoir atteint l’âge légal de la retraite. Pour être éligible, il faut avoir un taux d’incapacité permanente d’au moins 80%. De plus, l’âge légal de la retraite doit avoir été atteint après le 1er janvier 2017. Ensuite, il faut avoir cotisé à l’assurance vieillesse. La retraite perçue doit également être inférieure au montant de l’AAH, qui s’élève à 971,37 euros par mois. Si ces trois conditions sont remplies, aucune demande préalable d’ASPA n’est nécessaire. Il suffit de procéder au dépôt classique de la demande de retraite auprès des caisses auxquelles on a cotisé.

publicité

Cependant, il est crucial d’effectuer cette démarche de demande de retraite pour éviter toute interruption du versement de l’AAH. Même si vous avez cotisé seulement quelques trimestres, il est nécessaire de déposer votre demande de retraite. Le non-respect de cette étape peut entraîner la suspension du versement de l’AAH. Ainsi, il est impératif de se rapprocher des caisses de retraite concernées pour garantir la continuité des prestations.

publicité

Comment fonctionne l’AAH après la retraite ?

Pour bénéficier du cumul pension de retraite et AAH, une personne handicapée doit demander une pension aux endroits où elle a travaillé. Si on oublie cette étape, on risque de ne plus recevoir l’AAH jusqu’à ce que la CAF confirme qu’on a bien entamé les démarches nécessaires. Il est important de se rappeler que toutes les aides vont augmenter de 4,6% à partir du 1er avril 2024. Et pour ceux qui reçoivent une pension de base, leur prestation ont augmenté de 5,3% depuis le 1er janvier 2024.

publicité

Le montant des aides  augmente en fonction de l’évolution de l’inflation pour les soutenir. Mais pour que cela continue, il faut suivre les règles et demander la pension quand c’est le moment. Sinon, on risque de ne plus recevoir de coup de pouce du gouvernement. Donc, même après avoir fini de travailler, il faut rester un peu attentif pour s’assurer de continuer à recevoir l’aide dont on a besoin.

 

Écris par Inès Denne