Retraite progressive 2023 : Ce qui va changer avec la réforme des retraites

La réforme des retraites entrera en application début septembre 2023, avec la mesure de la retraite progressive.

Retraite progressive 2023 : Ce qui va changer avec la réforme des retraites

Plusieurs changements, dont la retraite progressive, sont apportés par la réforme des retraites. Effectivement, le gouvernement français vise à restructurer le système de retraite pour qu’il soit plus équitable et plus transparent. En savoir davantage sur la retraite progressive.

publicité

Le principe de ce nouvel arrangement 

La retraite progressive est l’une des mesures annoncées dans la réforme des retraites. Comme l’a précisé le site gouvernemental, elle va permettre de réduire l’activité professionnelle et de toucher une partie de la retraite du bénéficiaire. Cette mesure peut s’avérer viable pour les futurs retraités dont l’âge de départ recul et dont les métiers se révèlent pénibles. Ce nouveau projet, qui demeure une sorte de pré-retraite, va en effet leur permettre de travailler à temps partiel. Ce qui permettra à certains de continuer à cotiser afin de toucher le taux plein.

publicité

L’accès à la retraite progressive

Pour avoir accès à cet arrangement, le futur retraité doit répondre à des conditions fixées par l’État. Ainsi, il faut qu’il ait 60 ans minimum, qu’il ait cotisé 150 trimestres et qu’il réduise son activité professionnelle à minimum 80 % d’un temps plein.

publicité

Il faut savoir que grâce à la réforme, les agents territoriaux vont désormais avoir la possibilité de profiter de cette nouvelle mesure. De ce fait, à partir du 1er septembre 2023, les fonctionnaires, les indépendants et les salariés privés vont bénéficier de cette retraite progressive.

publicité

Délai de dépôt de dossiers pour y avoir accès 

Il est à noter que la réforme des retraites va en quelque sorte désavantager les futurs retraités. Ce qui a conduit le gouvernement à assouplir les modalités de la retraite progressive. Effectivement, au lieu de 6 mois, il faut dorénavant compléter le dossier et l’envoyer 2 mois avant la date anniversaire.

publicité

Il reste cependant la contrainte de l’employeur, qui a le droit d’accepter ou non la demande de retraite progressive de son salarié. Néanmoins, ce nouveau dispositif de retraite promet au plus grand nombre une retraite à taux plein. Comme l’a précisé Christiane Marty, ingénieure, il va pénaliser ceux qui ont des carrières courtes et qui n’atteignent pas la durée de cotisation exigée.

publicité

Écris par Isabelle POTEL

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 5ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .