Retraite : Voici comment calculer la pension de réversion

La pension de réversion est une prestation pour le conjoint survivant. Découvrez comment elle est calculée et les conditions pour en bénéficier.

Retraite : Voici comment calculer la pension de réversion

La pension de réversion est réservée au conjoint survivant d’un défunt. Cependant, elle est distribuée sous certaines conditions. Elle permet de garantir un revenu en plus pour les veuves et veufs. Il est important de comprendre pleinement ce processus. Pour cela, vous devez vous familiariser avec le calcul de cette pension de réversion. Découvrez également les montants minimum et maximum ainsi que les conditions de ressources pour en bénéficier.

publicité

Comment est calculée la pension de réversion ?

On calcule la pension de réversion en fonction du montant de la retraite du défunt. Cette pension est égale à 54 % du montant de la retraite du défunt. Mais seulement dans le régime de retraite de base des salariés. Par contre elle est à 60 % pour la complémentaire. Ceci s’applique pour les personnes ayant travaillé dans le secteur privé. Le calcul diffère un peu pour les personnes mariées à un fonctionnaire décédé. Il atteint 50 % de la retraite de base du fonctionnaire décédé. A noter que ce montant ne tient pas compte des éventuelles majorations de retraite.

publicité

La pension de réversion est comprise par un montant minimum et un montant maximum. Le montant minimum est de 348 euros par mois. Le montant maximum est de 1 043,28 euros par mois. Seules les personnes ayant droit à une pension de réversion au 1er janvier 2024 profitent de ces sommes. Le versement de la pension de réversion minimale est possible uniquement si l’on est éligible à cette pension. Les montants indiqués sont valables pour un défunt ayant cotisé au moins 15 ans au régime général. Donc, si le défunt a cotisé moins de trimestres, le montant minimum est réduit en conséquence.

publicité

Pension de réversion : Quelles sont les conditions pour en profiter ?

Plusieurs conditions doivent être remplies pour bien calculer la pension de réversion. Les ressources et les revenus du conjoint survivant sont d’abord pris en compte. Pour en bénéficier, les ressources en votre possession doivent être inférieures à 24 232 euros bruts en 2024. Cela concerne les personnes seules. Cependant, elles ne doivent pas dépasser les 38 771,20 euros bruts pour une personne vivant en couple. Dans un cas précis, la pension de réversion est réduite du dépassement. Ceci s’applique si le montant des ressources ajouté au montant de la pension de réversion dépasse ce plafond. Toutefois, cette condition de ressources n’existe pas pour la pension de réversion des retraites complémentaires.

publicité

Pour bénéficier de la pension de réversion, il faut remplir certaines conditions conjugales. Le conjoint survivant et son partenaire décédé devaient être mariés. Il peut y avoir une durée minimale de mariage requise. En particulier, si le conjoint décédé était affilié au régime de retraite de la fonction publique. Cette condition n’est plus applicable si le conjoint survivant a un enfant à charge avec la personne décédée. A partir du moment où la personne se remarie, le droit au versement de la pension de réversion est suspendu. Cela concerne la réversion par le régime de retraite complémentaire Agirc-Arrco.

publicité

Pension de réversion : la question de l’âge et réforme

La pension de réversion ne peut être perçue qu’à partir de l’âge de 55 ans. Et le conjoint décédé était affilié au régime général de la Sécurité sociale. Cette condition n’est plus valable si le conjoint survivant a deux enfants à charge au moment du décès. Cette condition d’âge ne concerne pas les conjoints ou ex-conjoints de fonctionnaires.

publicité

En outre, une réforme concerne la pension de réversion. Son but est de répondre à la nouvelle donne démographique et sociologique. D’abord, compenser les écarts de revenus à la retraite est nécessaire. Ensuite, réduire les inégalités entre les hommes et les femmes. Le mode de calcul de la pension de réversion peut changer. Il se ferait en fonction des revenus globaux du couple. Il y a aussi la possibilité de faire don à son conjoint d’une partie de ses droits à retraite.  Enfin, il y a également l’ouverture de la réversion aux couples pacsés.

publicité

Les enjeux de la réforme de cette pension

Des questions se posent concernant la réforme de cette pension. Parmi elles, l’équité et l’égalité entre les femmes et les hommes. Elle peut créer des inégalités injustifiées selon certaines personnes. Et ce sera entre les femmes elles-mêmes.

publicité

En somme, le rôle de la pension de réversion est crucial. Elle offre une sécurité financière aux veuves et veufs. Les personnes concernées doivent comprendre le calcul de cette pension de réversion. De plus, il faut aussi comprendre les montants minimum et maximum et les conditions de ressources. La réforme de la pension de réversion est nécessaire. Elle offre une perspective d’avenir pour équilibrer les revenus à la retraite et réduire les inégalités.

Écris par Thomas

Après différentes expériences dans les médias régionaux chez Actu Toulouse, puis dans les médias nationaux chez L'Equipe et Canal+, j'ai intégré l'équipe éditoriale de Linternaute.com en 2022 en tant que responsable du service finances personnelles. Je m'occupe de la retraite, des impôts, de l'épargne, de l'immobilier, de la banque et des assurances.