Retraite : voici les 3 discrètes bonnes nouvelles prévues pour cette année 2024

Que de bonnes nouvelles pour les retraités en ce début d’année 2024. Hausse des retraites, suppression du malus… Voici tout ce qui vous attend prochainement.

Retraite : voici les 3 discrètes bonnes nouvelles prévues pour cette année 2024

Des hausses et certaines nouveautés sur votre retraité vous attendent en 2024. Découvrez-en davantage à ce propos.

publicité

Hausses et nouveautés concernant le plafond de la retraite de base

Qui dit nouvelle année, dit aussi changement. Et les seniors ne font pas exception à cela. Effectivement, plusieurs nouveautés les attendent pour 2024. Cela concerne notamment le plafond de la Sécurité sociale ou PASS. Après avoir été longtemps figé, entre 2020 et 2022, ce dispositif a été revu à la hausse en 2023, pour les futurs retraités 2024.

publicité

Concrètement, il a augmenté de 6,9% et va, une fois de plus, grimper à 5,4%, en 2024. Une mesure qui va profiter aux personnes qui s’apprêtent à liquider leurs droits à la retraite. Néanmoins, cette initiative ne sera bénéfique que pour certains retraités.

publicité

Notons que ce dégel du plafond en 2023 avait pour but de protéger les retraités contre une limite de la pension de base à un maximum de 1 714 euros bruts. Grâce à l’augmentation de 6,9%, le plafond a pu bondir à 1 833 euros.

publicité

Pour cette année, le bond sera à 5,4%. Ainsi, le seuil maximal va donc passer à 1 932 euros bruts par mois. Un plafond qui profitera aux salariés partant à la retraite dès le 1er janvier 2024. Cela ne concerne que la pension de base du secteur privé.

publicité

Hausses et nouveautés sur la retraite minimum

Parce que oui, il existe aussi une retraite minimum en France. Et celle-ci va également connaître certains changements cette année. Ce dispositif a pour but de vous faire bénéficier d’une retraite minimale, mais sous certaines conditions.

publicité

Dans le détail, il faut avoir cotisé tous les trimestres nécessaires et partir à la retraite à taux plein. Aussi, pour bénéficier de la majoration, il faut avoir effectué 30 années de travail. En septembre dernier, le minimum contributif avait déjà connu une hausse suite à la réforme des retraites. Ainsi, le montant « simple » est passé de 684 euros à 709 euros.

publicité

Et la bonne nouvelle, c’est que cette année, une revalorisation du minimum contributif et sa majoration éventuelle est prévue. Ainsi, pour le minimum contributif, le montant va de 709 à 733 euros, tandis que pour la majoration complète, il va de 849 à 876 euros.

publicité

Mais attention, si vous ne remplissez pas toutes les conditions nécessaires, le calcul du minimum sera basé sur vos trimestres.

Dites adieu au malus de l’Agirc-Arrco

En 2023, les partenaires sociaux de l’Agirc-Arrco ont négocié sur plusieurs sujets. Parmi les accords conclus durant cette négociation, il y a la revalorisation de la retraite complémentaire du régime, mais pas que. 

Effectivement, le patronat et les syndicats ont également décidé de mettre un terme définitif à un dispositif qui est loin de faire l’unanimité sur le territoire français. Il s’agit du fameux malus, appliqué sur la pension des seniors. Celui-ci avait pour but de réduire la retraite, avec un décote de 10%.

Mais la bonne nouvelle, c’est qu’il va disparaître progressivement en 2024. Progressivement parce que sa suppression ne se fera pas en une seule fois. Si vous êtes parti à la retraite tout récemment, alors vous ne serez plus concerné par cette règle.

En effet, depuis le 1er décembre 2023, le malus n’est plus visible sur la retraite des anciens salariés du privé.

À quand aura lieu une nouvelle suppression du malus ?

Pour rappel, le malus est une décote de la pension complémentaire des salariés du secteur privé. Et cela dura trois longues années. Mais suite à l’entrée en vigueur de la réforme de la retraite en septembre dernier, on a remarqué que ce dispositif n’était plus utile. C’est pour cette raison que les partenaires sociaux ont décidé de l’éliminer.

Si certains n’en subissent plus depuis un moment, d’autres, en revanche, doivent faire preuve de patience. Pour cause, « le coefficient de solidarité », nom officiel de cette décote, « sera supprimé à partir du 1er avril 2024 » pour eux.

Ainsi, il convient d’attendre encore un peu. Aussi, il est important de mentionner qu’aucun remboursement des malus payés ces derniers ou à payer pour le premier trimestre 2024 n’est prévu pour l’heure.

Quoi qu’il en soit, toutes ces nouveautés sur votre retraite ne sont que de bonnes nouvelles. Non seulement, les seniors bénéficieront d’une hausse de leur pension, mais ils pourront enfin dire adieu au malus, qui réduisait le montant de leur retraite. Il semble donc que cette année 2024 commence bien pour ces anciens salariés.

Écris par Anna Cabana

Je suis rédactrice web spécialisée dans les domaines du marketing digital, de la culture et de l'environnement. Passionnée par la littérature et le voyage, j'aime créer des contenus originaux, pertinents et adaptés aux besoins de mes lecteurs. De nature très curieuse, je suis toujours à l'affût des dernières tendances du web.