Retraite : Quels sont les revenus pris en compte dans le calcul de la pension de réversion ?

Apprenez-en plus sur le plafond de ressources nécessaire pour recevoir la pension de réversion.

Retraite : Quels sont les revenus pris en compte dans le calcul de la pension de réversion ?

Explorez les différents types de revenus pris en compte pour évaluer l’éligibilité à la pension de réversion.

Pension de réversion : Conditions et critères d’attribution

Lorsqu’un retraité décède, son conjoint survivant peut prétendre à la pension de réversion. Cependant, pour bénéficier de cette allocation, plusieurs critères doivent être respectés. Tout d’abord, il est impératif d’avoir été légalement marié au défunt. De plus, dans certains régimes, une durée minimale de mariage peut être exigée avant le décès de l’affilié. Ensuite, il faut savoir aussi que certains revenus seront pris en compte lors du calcul de la pension de réversion.

Le plafond de ressources à ne pas dépasser

Outre le critère du mariage, pour bénéficier de la pension de réversion, le conjoint survivant doit également respecter un plafond de ressources. Ce seuil est réajusté chaque année, généralement en fonction du salaire minimum interprofessionnel de croissance (Smic). En 2024, par exemple, les revenus annuels bruts ne doivent pas excéder 24 232 euros pour une personne seule. Pour un couple, le plafond autorisé s’élève à 38 771,20 euros par an.

Il est important de noter que ces revenus sont pris en compte dans le calcul de la pension de réversion. Cela signifie que leur dépassement peut avoir un impact sur le montant de l’allocation accordée. Ainsi, le respect de ce plafond financier est essentiel pour assurer une juste répartition des ressources et garantir que ceux qui en ont le plus besoin puissent bénéficier pleinement de cette assistance après le décès de leur conjoint.

Pension de réversion : Les revenus pris en compte dans le calcul

Pour déterminer si le bénéficiaire respecte le plafond de ressources, différents revenus sont pris en compte dans le calcul de la pension de réversion. Notamment, les régimes de base comme le Cnav, le SSI, le CNAVPL et la MSA considèrent diverses sources de revenus. En revanche, les régimes complémentaires et la fonction publique n’imposent aucune restriction liée aux ressources.

Détails des revenus pris en compte

Les revenus d’activité, tels que les salaires, bénéficient d’un abattement de 30 %. Les allocations chômage et les indemnités maladie entrent également en ligne de compte. De même, les pensions de retraite de base et complémentaire, ainsi que les pensions de réversion de certains régimes, sont pris en considération. Les biens mobiliers et immobiliers, les revenus issus de placements et de comptes épargne sont également inclus dans le calcul, à condition qu’ils soient personnels. Les avantages en nature sont aussi évalués.

D’autre part, certains revenus ne sont pas pris en compte dans le calcul de la pension de réversion. Il s’agit notamment des rentes issues de l’épargne du conjoint décédé, de certaines pensions de réversion, des revenus issus du patrimoine et des aides sociales telles que le RSA, l’Aspa et les prestations familiales.

 

Écris par Isabelle POTEL

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 5ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .