Réforme de retraites : augmentation prévue du minimum de pension, qui sera concerné ?

Dans le cadre de la réforme des retraites, le minimum de pension retraite est en hausse.

Retraite : Découvrez les augmentations prévues pour toutes les petites pensions d'ici septembre 2024, quel sera l'impact sur votre revenu ?

Dans cet article, on vous dévoile ceux qui sont concernés par l’augmentation du minimum de pension de retraite.

publicité

Bonne nouvelle en vue de la retraite !

En réalité, pour plus d’un million de retraités, l’augmentation sera visible dès le mois d’octobre, avec les pensions de septembre. Par contre, pour les 800 000 autres retraités, il faudra plus de temps. Parce que ce sera nécessaire de reconstituer leur carrière pour déterminer le montant de la revalorisation. Pour bénéficier de cette augmentation exceptionnelle (Majex), il faut satisfaire à certains critères. Ils doivent disposer d’une retraite personnelle au taux maximal de 50 %. Et ont versé au moins 120 trimestres pour tous les régimes confondus. En outre, pour y avoir droit, ils doivent avoir liquidé toute leur pension.

publicité

Concernant le calcul de l’augmentation du minimum de pension de retraite, les bénéficiaires recevant le Mico bénéficieront d’une croissance exceptionnelle de 100 euros. Cela, dans le cas où leur période de cotisation au régime concerné est égale ou supérieure à la période d’assurance requise pour une pension intégrale. Si ce n’est pas le cas, le montant du Majex sera calculé proportionnellement à la période de cotisation.

publicité

Les conséquences de l’augmentation du minimum de pension de la retraite ! 

Nous devons nous demander si cette hausse aura un effet sur les avantages sociaux. Tout simplement parce que le paiement des prestations sociales est subordonné aux ressources du bénéficiaire. Dès lors, une augmentation des revenus de 100 euros par mois peut conduire à l’exclusion de certaines aides. 

publicité

L’objectif est de toute évidence d’éviter une telle situation. Donc, le décret prévoit que l’APL et la solidarité sanitaire complémentaire ne tiennent pas compte de cette augmentation du minimum de pension de la retraite pour le calcul des ressources. En revanche, cette augmentation sera prise en compte dans le test de ressources appliqué aux autres prestations sociales. Par exemple, les aides pour les veuves, la pension de survivant et l’allocation de solidarité destinés aux personnes âgées ! Tel qu’indiqué dans le document Cnav.

publicité

 

publicité

Écris par Anna

Je suis quelqu’un d’un peu spéciale. Je crois en l’amour libre, et aussi l’égalité homme-femme. Durant mon temps libre j’adore écrire, c’est pourquoi j’ai décidé de participer à ce magazine féminin en tant que rédactrice.