Revalorisation de la pension Agirc-Arrco : voici pourquoi les futurs retraités sont quand même perdants !

L’avenir des retraites complémentaires est en train de prendre une nouvelle tournure ! Et cela pourrait affecter les économies de ceux qui travaillent aujourd’hui. Restez avec nous pour comprendre les détails et les implications de cette modification dans le système de retraite.

Revalorisation de la pension Agirc-Arrco voici pourquoi les futurs retraités sont quand même perdants !

Dans cet article, on va vous expliquer pourquoi la revalorisation de la pension Agirc-Arrco aura lieu en France.

Revalorisation pension complémentaire Agirc-Arrco !

Parfois, quand on entend une bonne nouvelle, il peut y avoir une autre qui est moins bonne. Justement, les partenaires sociaux, qui gèrent l’Agirc-Arrco, un régime de retraite complémentaire, ont décidé d’augmenter les pensions en fonction de l’inflation jusqu’en 2026. Mais, attention, cette augmentation sera automatiquement réduite de 0,4 point ! Sauf si le conseil d’administration de l’Agirc-Arrco décide d’aller jusqu’à l’inflation si les finances le permettent. À partir du 1ᵉʳ novembre de cette année, la retraite complémentaire augmentera de 4,9% ! Effectivement, il y aura une revalorisation de la pension Agirc-Arrco. En se basant sur le chiffre de l’Insee concernant l’inflation provisoire en septembre, publié le 29 septembre. Cependant, cela peut poser un problème pour les actifs d’aujourd’hui qui prendront leur retraite dans quelques années. La raison est un peu technique, cela a à voir avec le fonctionnement même de la retraite Agirc-Arrco. 

Il y a deux parties importantes : la valeur d’achat du point et la valeur de service. La valeur d’achat représente la cotisation que vous payez pour obtenir un point Agirc-Arrco. Chaque année, au 1ᵉʳ janvier, cette somme change en fonction des salaires. En 2023, pour obtenir un point, il fallait payer 18,7669 euros ! Cependant, à partir du 1ᵉʳ janvier 2024, il faudra payer 19,6321 euros. Cela signifie qu’il y a une augmentation de 4,6% pour obtenir un point. Cette augmentation peut affecter la situation financière de ceux qui cotisent pour leur retraite. Donc, même si cela semble être une bonne nouvelle pour les retraités ! Cela peut avoir des conséquences sur les cotisations des actifs qui préparent leur retraite. Il est important de bien comprendre ces changements pour mieux anticiper notre avenir financier.

Points et défis pour l’avenir

La valeur de service du point est un élément clé pour ajuster la pension de retraite chaque 1er novembre. Ce point, appelé « point Agirc-Arrco », symbolise votre parcours professionnel et est multiplié par cette valeur. À compter du 1er novembre, cette valeur sera fixée à 1,4159 euro ! Enregistrant une augmentation de 4,9% par rapport à l’année précédente. Ce type d’augmentation exceptionnelle, de l’ordre de 4,9%, ne se produit pas souvent et s’est produit seulement une fois depuis 1990, en 2022. Cependant, il est essentiel de comprendre que ces deux valeurs de points ne suivent pas les mêmes critères de revalorisation. Il existe un décalage entre la revalorisation basée sur les salaires et celle basée sur l’inflation ! Ce qui pose un défi. Cela a un impact sur le taux de rendement, qui détermine combien vos cotisations contribuent à votre pension de retraite. 

En conséquence, pour un niveau de cotisation identique, un retraité actuel percevra une pension moins élevée qu’un retraité ayant pris sa retraite 10 ans auparavant. Régis Mezzasalma, conseiller technique CGT à l’Agirc-Arrco, souligne cette problématique, soulignant que le taux de rendement diminue à cause de ce décalage dans la revalorisation de pension Airc-Arrco. Ensuite, Bruno Chrétien, président de l’Institut de la protection sociale (IPS), clarifie que cela signifie qu’avec le même niveau de cotisation, un retraité aujourd’hui touchera moins qu’un retraité qui a pris sa retraite il y a 10 ans. Cette tendance n’est pas nouvelle et est observée depuis de nombreuses années.

Comment l’argent économisé affecte notre avenir

Explorons ensemble l’histoire d’un grand-père qui avait travaillé longtemps et avait économisé 100 euros chaque mois pour sa retraite. En 2003, avec cette somme, il pouvait obtenir 7 points pour sa retraite. Mais en 2013, le nombre de points avait un peu diminué, passant à 6,5 points. Et en 2023, c’était encore moins, seulement 5,6 points. Un monsieur nommé Nicolas Strady, qui a créé un site internet, a fait des calculs pour montrer que si quelqu’un gagne 1 500 euros par mois ! Il perd 17,20% de points entre 2008 et 2023. Si on gagne encore plus, comme 4 500 euros par mois, c’est pire, on perd 33,70% de points. C’est un peu compliqué à comprendre ! 

Mais en résumé, si on a moins de points, la retraite qu’on reçoit est moins grande, même si on met toujours la même somme d’argent chaque mois. Les gens aimeraient que la retraite augmente un peu plus chaque année ! Et ce, en suivant l’augmentation des salaires, pas seulement l’augmentation des prix qui est souvent plus lente. Cela, malgré la revalorisation de la pension Agirc-Arrco. Parfois, les salaires augmentent plus vite que les prix, c’est une bonne chose ! Si on regarde le graphique, on peut voir que la retraite a un peu augmenté en 2022 à cause de la hausse des prix. C’est comme si notre gentil grand-père avait un peu plus d’argent pour sa retraite cette année-là. On espère que ça continuera à s’améliorer pour tous les gentils grands-parents !

 

Écris par Anna Cabana

Je suis rédactrice web spécialisée dans les domaines du marketing digital, de la culture et de l'environnement. Passionnée par la littérature et le voyage, j'aime créer des contenus originaux, pertinents et adaptés aux besoins de mes lecteurs. De nature très curieuse, je suis toujours à l'affût des dernières tendances du web.