Revalorisation des retraites le 10 novembre : à combien s’élève cette somme supplémentaire dont vous allez bénéficier en plus ?

Après plusieurs jours de négociations, les partenaires sociaux ont enfin trouvé un terrain d’entente quant au montant de la revalorisation des retraites complémentaires. À combien l’augmentation s’élèvera-t-elle donc.

Qui est éligible à une retraite supplémentaire?

C’est la bonne nouvelle qu’attendaient les retraités. Voici le montant de la revalorisation des retraites de l’Agirc-Arcco.

Montant de la revalorisation des retraites de l’Agirc-Arrco : les négociations

C’est un sujet qui fait énormément de bruit au sein des retraités du secteur privé depuis déjà quelque temps. À combien s’élèvera finalement la revalorisation des retraites complémentaires. Un sujet qui avait d’ailleurs été évoqué lors des négociations entre les partenaires sociaux.

En effet, les syndicats et le patronat se sont réunis il y a peu pour discuter de beaucoup de choses, à commencer par l’augmentation des pensions de l’Agirc-Arrco. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela avait donné lieu à des débats très serrés.

Pour cause, les syndicats voulaient que les retraites complémentaires augmentent de 5,2%, alignées à l’inflation, alors que le patronat, lui, souhaitait une revalorisation de 4,6%.

La proposition du gouvernement rejeté par les partenaires sociaux

D’un autre côté, le gouvernement a envenimé les discussions en faisant une proposition aux partenaires sociaux. L’exécutif avait envisagé de prélever jusqu’à 3 milliards d’euros dans la caisse de l’Agirc-Arcco. Une somme qui allait être utilisée pour le financement de la revalorisation des petites pensions, d’ici l’année 2030.

Pour appuyer sa décision, l’État a mis en avant les 68 milliards de réserve en bonne santé de l’Agirc-Arrco, depuis l’entrée en vigueur de la réforme des retraites. De même, le gouvernement a aussi évoqué le principe de solidarité entre les régimes afin de justifier son intention.

Seulement voilà, cette initiative n’a pas fait l’unanimité auprès des partenaires sociaux. Les syndicats ont décidé de rejeter cette proposition du gouvernement et ont évoqué un détournement de fonds venant de l’État.

Selon les syndicats, l’idée du gouvernement pourrait avoir un grand impact au sein de l’Agirc-Arrco. D’après eux, cela peut ruiner le régime, surtout que la politique est de maintenir une réserve de 6 mois de versements.

À combien s’élève le montant de revalorisation des retraites de l’Agirc-Arrco ?

Après de longues discussions, les partenaires sociaux ont finalement trouvé un terrain d’entente quant à la revalorisation des retraites complémentaires de l’Agirc-Arrco. Effectivement, les syndicats et le patronat ont décidé de placer cette revalorisation à 4,9%.

Rappelons que ce n’est pas la première fois que les pensions complémentaires connaissent une revalorisation. Chaque année, les retraites sont toujours revalorisés et cette augmentation sera appliquée à partir du 10 novembre.

Cette revalorisation peut être importante pour les personnes bénéficiant de ces pensions. Notons qu’à ce jour, il y a 13 millions de retraités qui peuvent toucher aux retraites de l’Agirc-Arrco. Nul doute que cette nouvelle va leur faire plaisir. Néanmoins, il faut garder en tête que le montant de la revalorisation ne sera pas la même pour tout le monde. La somme dépend de votre situation.

Quid du bonus/malus ?

Durant leurs négociations, les partenaires sociaux ont également parlé de l’avenir du bonus/malus. Résultat : le Conseil d’administration du régime complémentaire a décidé de mettre fin au malus. Pour rappel, le malus réduisait les retraites complémentaires de 10%, même en ayant rempli toutes les conditions requises pour une retraite à taux plein.

Pour éviter cette décote, les retraités devaient donc travailler plus longtemps. En effet, ils devaient repousser leur date de départ à la retraite s’ils voulaient pas que cette décote soit appliquée sur leurs pensions.

Mais seulement voilà, pour le plus grand bonheur des retraités, le malus sera supprimé à partir du 1er décembre prochain. Néanmoins, cette suppression ne concerne que les nouveaux retraités, pour le moment. Quant à ceux qui subissent déjà ce dispositif, ils devront attendre jusqu’au 1er avril 2024 pour voir ce dispositif supprimé définitivement.

En revanche, le bonus sera toujours appliqué. Cela est accordé aux retraités qui décident de continuer leurs activités professionnelles pendant 2 à 4 ans.

Une revalorisation des retraites de base très bientôt

Sachez que les retraites complémentaires ne sont pas les seules à faire l’objet d’une revalorisation ? Figurez-vous que les pensions de base vont également augmenter d’ici quelque temps et on sait déjà à combien.

En effet, d’après les informations reçues, les retraites de base vont augmenter de 5,2% à partir du 1er janvier 2024. C’est en tout cas ce qu’avait promis Bercy aux retraités. Le but de revalorisation est donc de soutenir les personnes âgées à la retraite face à cette inflation qui persiste en France.

En augmentant leur retraite, ils auront moins de difficultés pour joindre les deux bouts.

Écris par Anna

Je suis quelqu’un d’un peu spéciale. Je crois en l’amour libre, et aussi l’égalité homme-femme. Durant mon temps libre j’adore écrire, c’est pourquoi j’ai décidé de participer à ce magazine féminin en tant que rédactrice.