RSA, prime d’activité, ASS…. Gabriel Attal dévoile son plan pour réformer les allocations

Récemment, le chef du gouvernement a fait une déclaration à propos des allocations. Il a parlé du RSA et de l’ASS et l’introduction de la solidarité prélevée à la source.

RSA, prime d'activité, ASS.... Gabriel Attal dévoile son plan pour réformer les allocations

Le chef du gouvernement français nouvellement en poste a effectué plusieurs annonces durant son discours sur sa vision politique. Durant sa déclaration, Gabriel Attal a parlé de son plan pour la réforme des allocations. Il a parlé du revenu de solidarité active (RSA) et de l’aide de solidarité spécifique (ASS). Il a aussi parlé de la mise en place de la solidarité prélevée directement à la source. Cet article résume les principales annonces et les mesures prévues pour ces dispositifs, ainsi que les réactions des départements concernés.

publicité

La réforme des allocations par Gabriel Attal

Selon Gabriel Attal, la réforme des allocations comme le RSA sera appliquée dès l’année prochaine. Donc, il ne va pas attendre les conclusions des tests en cours. En effet, 17 départements expérimentent cette modification actuellement. Cette modification demande aux allocataires du RSA de s’engager dans une activité d’un minimum de 15 heures hebdomadaires. Elle est associée à un plan d’actions qui inclut des formules de formation et d’accompagnement. Cependant, des départements ont révélé des inquiétudes concernant le financement inadéquat de cette réforme. Ils indiquent qu’il serait compliqué pour les allocataires du RSA de travailler sans ressources additionnelles.

publicité

Ensuite, le chef du gouvernement a en outre déclaré l’arrêt de l’aide de solidarité spécifique (ASS). Toutefois, il n’a pas encore précisé la date précise de cette action. Il a justifié ce choix en mentionnant que l’ASS prolongeait l’indemnisation du chômage et contribue à accumuler des trimestres de retraite sans activité professionnelle. Il a suggéré que les pensions de retraite devraient résulter du travail et envisager de mettre fin à l’ASS. Les éléments détaillés concernant cette suppression seront diffusés ultérieurement par la ministre du Travail, de la santé et des solidarités.

publicité

Gabriel Attal : Détails sur la réforme des allocations

L’écrit met en lumière les critères indispensables pour obtenir l’aide de solidarité spécifique (ASS), y compris les sommes maximales de cette aide et du RSA. L’ASS est accessible à plusieurs individus. D’abord, ceux qui poursuivent une recherche active d’emploi. Ensuite, ceux qui ont épuisé leurs droits au revenu d’assistance au retour à l’emploi (ARE) ou à la rétribution de fin de formation (RFF). Et ceux qui ont travaillé au moins cinq ans sur les dix dernières années. Les revenus mensuels du demandeur ne doivent pas dépasser certains plafonds, et le montant maximal de l’ASS s’élève à 18,17 € par jour.

publicité

Le chef du gouvernement a vérifié la mise en place de la “solidarité prélevée à la source” pour simplifier les paiements du RSA et de la prime d’activité. Cette initiative vise à éliminer des démarches superflues. Elle assure que chaque allocataire perçoit pleinement ce qu’il mérite. Le prélèvement à la source de l’impôt est en vigueur depuis janvier 2019. Il a été pris comme exemple pour montrer la faisabilité de cette nouvelle politique. La solidarité directe facilite les choses. Elle permettra aux entreprises de noter sur les bulletins de salaire les sommes nettes sociales dues aux employés. Ils pourront aussi noter les autres types de rémunération.

publicité

Avis et inquiétudes des départements

Les communications de Gabriel Attal sur la réforme des allocations ont provoqué des avis partagés parmi les départements. Certains ont accueilli positivement la généralisation de la modification du RSA. Ils ont affirmé qu’elle pourrait promouvoir l’activité et l’insertion professionnelle des bénéficiaires. Néanmoins, d’autres départements ont exprimé des doutes sur le financement insuffisant pour la mise en place de cette réforme. Ils craignent que les fonds dédiés actuellement ne permettent pas de supporter les mesures d’accompagnement et de formation nécessaires pour que les bénéficiaires du RSA obtiennent un emploi stable. Ils demandent plus de garanties financières du gouvernement pour la réussite de cette réforme.

publicité

Par ailleurs, la modification du RSA et l’arrêt de l’ASS influencent directement les personnes qui reçoivent ces aides. Ceux qui touchent l’ASS devront chercher d’autres sources de revenus une fois cette aide terminée. Certains seront peut-être admissibles au RSA, mais sous réserve des nouvelles contraintes d’activité. Ceci pourrait représenter un défi pour plusieurs individus. Ceux ayant des obstacles personnels ou des difficultés à trouver un travail à temps partiel. D’un autre côté, la modification du RSA vise des objectifs concrets. Ce sont la stimulation de l’activité et la facilitation de l’insertion professionnelle des bénéficiaires. Cela peut s’avérer bénéfique sur leur situation économique à l’avenir.

publicité

Actions d’accompagnement et de formation

Parallèlement à la modification du RSA, le chef du gouvernement a appuyé sur l’importance des actions d’accompagnement et de formation pour permettre l’insertion professionnelle des allocataires. Il a déclaré le développement de plans d’actions personnalisés pour chaque allocataire du RSA. Ils contiennent des formations adéquates à leurs besoins et des soutiens particuliers. En outre, des systèmes de suivi seront également établis. Ils permettent d’évaluer la performance de ces actions. On peut ajuster les procédures au besoin.

publicité

Le gouvernement fait des actions pour améliorer les systèmes d’aides sociales et encourager le travail. La réforme des allocations par Gabriel Attal montre cela. Enfin, il veut aussi simplifier les procédures de versement.

Écris par Michel CHEMIN

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.