Salaire : combien gagne un contrôleur aérien en 2024 ?

En France, les personnes qui dirigent les avions dans le ciel sont des fonctionnaires. Leur salaire peut varier.

Salaire combien gagne un contrôleur aérien en 2024

En France, ceux qui dirigent le trafic des avions sont des fonctionnaires. Leurs salaires varient selon leur expérience. Ainsi, ils peuvent avoir plusieurs avantages. Découvrez dans les prochaines lignes le salaire d’un contrôleur aérien.

publicité

Salaire d’un contrôleur aérien : voici les différents facteurs

Les contrôleurs aériens et contrôleuses aériennes veillent à la sécurité des avions et des équipages. Leur travail est crucial pour éviter les accidents. Ils sont souvent comparés à des ingénieurs. En effet, depuis 1989, leur rôle est reconnu comme essentiel dans le domaine aéronautique. Leur mission principale est d’assurer une surveillance constante du trafic aérien pour prévenir les incidents. Pour ce faire, ils doivent être capables d’analyser rapidement les situations et de prendre des décisions rapides. Leur responsabilité est immense, car une erreur de leur part peut entraîner des conséquences graves. En raison de l’importance de leur rôle, un contrôleur aérien bénéficie généralement d’un salaire compétitif et de nombreux avantages.

publicité

Les contrôleurs aériens sont chargés de maintenir un trafic aérien sûr et fluide. Le salaire d’un contrôleur aérien dépend du grade et de l’échelon auquel ils sont classés. Il convient de noter que certaines formations au sein de l’armée ne sont pas mentionnées. En tant que fonctionnaires, les contrôleurs aériens perçoivent un traitement régulier en fonction de leur rang. En effet, cette rémunération peut également varier en fonction de diverses primes et avantages auxquels ils peuvent avoir droit en raison de la nature exigeante de leur travail. Ainsi, comprendre la structure de rémunération des contrôleurs aériens permet de mieux apprécier l’importance de leur rôle.

publicité

Quel est le salaire d’un contrôleur aérien ?

Le salaire d’un contrôleur aérien varie en fonction de leur expérience. Les élèves ingénieurs de l’ENAC perçoivent un traitement mensuel brut de 1 604,83 euros. En revanche, les ingénieurs stagiaires bénéficient d’une rémunération légèrement supérieure. Cela peut s’élever à 1 673,75 euros bruts par mois. En effet, cette évolution de la rémunération reflète l’expérience croissante des contrôleurs aériens au fil du temps. En commençant en tant qu’élèves ingénieurs, ils acquièrent des compétences et des connaissances supplémentaires. Cette progression salariale est un facteur motivant pour les contrôleurs aériens. Elle récompense leur investissement dans leur formation et leur développement professionnel. Ainsi, comprendre comment le salaire évolue leur permet de planifier leur carrière.

publicité

Après leur formation, les contrôleurs aériens voient leur salaire dépendre de leur statut et de la classe qui leur est assignée. Dans la « classe normale », le salaire brut commence à 1 944,50 euros par mois. Mais, cela peut atteindre jusqu’à 2 840,44 euros mensuels. En effet, cette variation salariale est due à plusieurs facteurs. En progressant dans leur carrière, les contrôleurs aériens peuvent gravir les échelons et accéder à des classes supérieures. Cela se traduit généralement par une augmentation de salaire. Cette évolution salariale les motive à améliorer leurs capacités dans leur travail.

publicité

Le salaire des divisionnaires

Une fois qu’ils atteignent le statut de contrôleurs aériens « divisionnaires », leur rémunération augmente considérablement. Ce niveau est accessible après neuf ans d’expérience en tant que premier contrôleur. Les salaires pour ces contrôleurs varient entre 2 047,88 euros et 4 110,52 euros brut par mois. Ce statut est accordé en reconnaissance de leur expertise dans le domaine de la navigation aérienne. En atteignant ce niveau, les contrôleurs aériens jouent un rôle essentiel dans la gestion du trafic aérien. Leur rémunération reflète leur contribution à la sécurité et à l’efficacité des opérations aériennes. Ainsi, ils dirigent également fréquemment la formation et le conseil aux nouveaux employés.

publicité

À la fin de sa carrière, il peut atteindre le grade d’ingénieur en chef du contrôle. Dans ce grade, son salaire minimal brut varie entre 3 199,81 euros et 4 809,56 euros. En effet, ce niveau récompense l’expérience et l’expertise réunies. En tant qu’ingénieur en chef, il assume des responsabilités importantes dans la gestion des opérations de contrôle aérien. Outre ses compétences techniques, il doit également faire preuve de leadership et de capacités de gestion. En atteignant ce stade de sa carrière, le contrôleur aérien joue un rôle crucial dans la sécurité et l’efficacité des opérations aériennes.

publicité

Les primes

Outre leur salaire de base, les contrôleurs aériens peuvent bénéficier de primes supplémentaires. En effet, lors des préparatifs des Jeux olympiques de 2024, des augmentations de primes ont été discutées afin d’éviter une grève. Ces primes ont été négociées pour quatre groupes professionnels de l’aviation civile. Ces hausses salariales sont importantes pour les contrôleurs aériens. Ainsi, elles permettent de garantir la motivation et l’engagement de ces professionnels dans l’exercice de leurs fonctions.

publicité

Écris par Michel CHEMIN

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.