Salaire, compte en banque, énergie… tout ce qui change pour le portefeuille des Belges ce 1ᵉʳ avril

Dès le 1ᵉʳ avril 2024, Telenet, le groupe télécoms belge, se lancera dans le marché des bornes de recharge pour véhicules électriques

Salaire, compte en banque, énergie… tout ce qui change pour le portefeuille des Belges ce 1ᵉʳ avril

Dans cet article, découvrez tout les changements à partir du 1ᵉʳ avril 2024 en Belgique ! Cette date marquera entre autres la fin de la commercialisation du mazout classique (50S).

publicité

Changements en Belgique au 1ᵉʳ avril 2024:  hausse du salaire minimum

Le salaire minimum en Belgique franchira un nouveau seuil le 1ᵉʳ avril prochain ! Et cela va alors dépasser les 2.000 euros bruts pour la première fois. Cela signifie que près de 80.000 travailleurs bénéficieront d’une augmentation de salaire à cette date. Et ce, selon les informations fournies par le syndicat ACV-CSC. Cette augmentation du salaire minimum découle des discussions relatives à l’accord interprofessionnel pour la période 2021-2022. Déjà, le 1ᵉʳ avril 2022, une première hausse de 76,28 euros avait été mise en place. Une nouvelle augmentation est prévue pour le 1ᵉʳ avril de cette année, s’élevant à 35,7 euros. Ainsi, le salaire minimum mensuel atteindra 2.029,88 euros bruts. Par la suite, une troisième augmentation du même montant est programmée pour avril 2024. Ainsi, cela fait partie des changements en Belgique au 1ᵉʳ avril 2024.

publicité

En parallèle, le bonus à l’emploi fiscal sera également augmenté à partir du 1ᵉʳ avril, ce qui se traduira par une augmentation nette de 50 euros. Le ministre de l’Emploi, Pierre-Yves Dermagne (PS), se réjouit des progrès réalisés sous ce gouvernement en matière de salaire minimum. En effet, entre octobre 2020 et juin 2024, avec l’indexation automatique incluse, le salaire minimum aura augmenté d’environ 400 euros nets.

publicité

KBC : Fin de la gratuité du compte à vue

KBC, la banque-assurance, met fin à la gratuité de son compte à vue à partir du 1ᵉʳ avril. L’offre de base, connue sous le nom de KBC Basic Account, nécessitera désormais un paiement mensuel de 2 euros, comme annoncé par KBC. Toutefois, les jeunes jusqu’à l’âge de 24 ans continueront à bénéficier d’un compte gratuit.

publicité

Depuis 2014, KBC propose deux types de comptes : le compte gratuit KBC Basic et le compte payant KBC Plus. Ces deux options incluent un compte courant ainsi qu’une gamme de services bancaires en fonction de la formule choisie. KBC souligne que son offre de compte gratuit a été progressivement enrichie ces dernières années. En effet, les clients expriment un intérêt croissant pour une variété de services et de fonctionnalités supplémentaires, tels que les cartes de débit et de crédit, ainsi que des retraits d’argent gratuits.

publicité

Afin de maintenir un niveau de service élevé et de répondre à la demande croissante de services et de fonctionnalités supplémentaires, KBC ajuste son offre de comptes, comme indiqué dans un communiqué de presse. Par conséquent, le compte de base deviendra payant à partir de 24 ans. À partir du 1ᵉʳ avril, le compte KBC Basic coûtera 2 euros par mois ! Tandis que le compte Plus passera à 3,75 euros par mois, contre 3,25 euros auparavant. Cependant, les deux comptes resteront gratuits jusqu’à l’âge de 24 ans, et les détenteurs d’un compte KBC Plus continueront à bénéficier du compte Basic gratuit avec les mêmes conditions. En effet, cela fait partie des changements en Belgique le 1ᵉʳ avril en 2024.

publicité

Changements en Belgique au 1ᵉʳ avril 2024: De nouvelles bornes de recharge

À partir du 1ᵉʳ avril, Telenet, une grande entreprise de télécommunications, se lance dans le secteur des bornes de recharge pour véhicules électriques. Cette décision importante a été annoncée par l’entreprise au cours de la journée de lundi de la semaine dernière. Telenet investira dans ce domaine via sa filiale, Blossom. Initialement, l’accent sera mis sur l’installation et l’activation de bornes de recharge intelligentes ! Principalement pour les employés travaillant dans des entreprises.

publicité

L’objectif premier de cette initiative est de fournir une solution pratique tant pour les travailleurs indépendants que pour les particuliers. Pour commencer, l’entreprise se concentrera sur la satisfaction des besoins des employés travaillant au sein des entreprises. L’installation de ces bornes de recharge intelligentes permettra aux utilisateurs de recharger leurs véhicules électriques de manière simple et pratique. Cette démarche vise à promouvoir l’utilisation des véhicules électriques en rendant la recharge plus accessible.

publicité

Par ailleurs, Telenet envisage également d’élargir ses services pour répondre aux besoins des travailleurs indépendants et des particuliers. Cette démarche témoigne de l’engagement de l’entreprise à diversifier ses activités et à répondre aux besoins changeants du marché de la mobilité électrique. Dans les prochains mois, Telenet prévoit de migrer l’intégralité de sa flotte de véhicules d’entreprise vers Blossom. De plus, l’entreprise, dont le siège est à Malines, envisage de lancer un projet pilote impliquant une partie de la flotte de la banque BNP Paribas Fortis. Il faut noter cette information. En effet, cela fait partie des changements en Belgique le 1ᵉʳ avril 2024.

Fin du Mazout Classique !

D’ici au 1er avril, le mazout classique (50S) disparaîtra du marché pour être remplacé par une alternative moins polluante mais plus coûteuse. Selon la Brafco, la fédération belge des négociants en combustibles et carburants, la différence de prix entre les deux produits sera d’environ 36 euros pour une commande de 2.000 litres. Actuellement, les consommateurs ont le choix entre différents types de mazout pour chauffer leur domicile. Il y a le gasoil de chauffage 50S (mazout classique) et le gasoil diesel (mazout extra). Johan Mattart, directeur général de la Brafco, a annoncé que dès le 1ᵉʳ avril, le 50S ne sera plus autorisé à la vente. Cette désignation fait référence à la teneur en soufre permise, soit 50 ppm (partie par million) ou 0,005 %.

Seul le mazout 10S pourra encore être commercialisé, contenant au maximum 0,001 % de soufre. Réduire la teneur en soufre est bénéfique pour l’environnement, et cette transition est en cours depuis plusieurs années. Cependant, ce nouveau mazout sera plus coûteux en raison du processus plus onéreux d’extraction du soufre. Le SPF Économie a ainsi annoncé le nouveau prix maximum de ce produit, fixé à 0,9679 euro par litre à partir de mardi. En prenant en compte la moindre teneur en soufre, cela représente une différence d’environ 36 euros par rapport au 50S sur une commande de 2.000 litres, a précisé M. Mattart. Et cela fait partie des changements en Belgique à partir du 1ᵉʳ avril 2024.

 

Écris par Pauline

Journaliste généraliste de Laplasturgie. Journaliste web, presse écrite et édition.
Formé comme monteur de télévision au Centre universitaire de formation au journalisme.