Salaire : Découvrez combien gagne un contrôleur aérien

En France, les personnes qui dirigent les avions gagnent un salaire attractif. Ils sont importants pour assurer la sécurité aérienne.

Salaire Découvrez combien gagne un contrôleur aérien

En France, ceux qui dirigent les avions dans le ciel sont des employés du gouvernement. Le salaire d’un contrôleur aérien est déterminé selon des grilles indiciaires spécifiques. Ces dernières prennent en compte leur expérience. Les contrôleurs aériens ont aussi des avantages.  

publicité

Voici le montant du salaire d’un contrôleur aérien

Les contrôleurs aériens et contrôleuses aériennes assurent que les avions et leurs équipages sont en sécurité dans le ciel. Leur travail est vraiment important pour éviter les accidents. On les compare souvent à des ingénieurs de l’aviation. Depuis 1989, on reconnaît qu’ils jouent un rôle crucial dans ce domaine. Leur principale tâche est de surveiller le trafic aérien en permanence pour prévenir les problèmes. Pour cela, ils doivent savoir rapidement analyser les situations et prendre des décisions. Leur responsabilité est immense, car une erreur peut avoir des conséquences graves. À cause de l’importance d’un contrôleur aérien, leur salaire est très attractif. Mais leur travail est difficile et demande beaucoup d’attention et de précision.

publicité

Ces travailleurs gouvernementaux s’occupent de diriger le trafic des avions en fonction du temps. Ils disent aux pilotes quand ils peuvent atterrir ou décoller. Leur salaire est fixé par des grilles salariales car ils travaillent pour le gouvernement. Certains contrôleurs aériens peuvent également recevoir des primes ou des suppléments pour leur travail. Les contrôleurs aériens ont un travail très important car ils assurent la sécurité des vols. C’est pourquoi ils sont généralement bien payés. Le salaire d’un contrôleur aérien peut également varier en fonction de leur grade ou de leur expérience. Parfois, les contrôleurs aériens doivent travailler à des heures inhabituelles ou dans des conditions difficiles. Ainsi, cela peut également influencer leur salaire.

publicité

Contrôleur aérien : leur salaire de base

La rémunération des contrôleurs aériens varie en fonction de leur expérience. Les étudiants à l’Ecole nationale de l’aviation civile (ENAC) reçoivent un salaire mensuel de 1 604,83 euros pendant leurs études. Une fois diplômés, les nouveaux ingénieurs touchent un peu plus. Le salaire mensuel brut d’un contrôleur aérien est de 1 673,75 euros. Cette progression salariale est liée à l’ancienneté dans le métier. Les contrôleurs aériens débutants peuvent s’attendre à des salaires compétitifs pour leur travail. En avançant dans leur carrière, ils peuvent également bénéficier d’augmentations de salaire. Les études à l’ENAC offrent une opportunité pour les aspirants contrôleurs aériens de démarrer leur carrière avec une rémunération stable. Cela leur permet de se concentrer sur leurs études sans se soucier de leur situation financière.

publicité

Le système de grille

Le salaire d’un contrôleur aérien varie en fonction de leur niveau et de leur catégorie professionnelle. Pour ceux de la « classe normale », le salaire mensuel brut commence à 1 944,50 euros. Cela peut atteindre jusqu’à 2 840,44 euros. En revanche, la rémunération est plus élevée pour ceux de la catégorie « divisionnaire ». Dans ce cas, le salaire mensuel brut oscille entre 2 047,88 euros et 4 110,52 euros. Cette augmentation de salaire récompense l’expérience et l’expertise accumulées au fil des années. Les contrôleurs aériens peuvent ainsi voir leur rémunération évoluer de manière significative au cours de leur carrière. Ces différences de salaire reflètent également les responsabilités accrues et les compétences supplémentaires requises.

publicité

À la fin de sa carrière, un contrôleur aérien peut atteindre le grade d’ingénieur en chef du contrôle de la navigation aérienne. À ce stade, son salaire minimum brut varie entre 3 199,81 euros et 4 809,56 euros. Ce niveau de rémunération plus élevé récompense l’expérience et l’expertise accumulées au fil des années. Pour certains contrôleurs aériens, atteindre ce grade peut être un objectif professionnel à long terme. Ce salaire plus élevé peut également être une source de satisfaction personnelle.

publicité

Les primes liés à ce travail

Outre le salaire de base, les contrôleurs aériens peuvent bénéficier de primes supplémentaires. Ces primes sont des bonus financiers qui récompensent leur engagement et leur performance dans leur travail. Pour assurer une ambiance de travail harmonieuse pendant les Jeux olympiques de 2024, des discussions ont eu lieu pour augmenter les primes. Les hausses varient entre 1,5% et 4,6%. Elles ont été obtenues après des négociations entre les représentants des contrôleurs aériens et les autorités. Elles visent à reconnaître l’importance cruciale du rôle des contrôleurs aériens dans la sécurité des vols.

publicité

Les primes sont très importantes pour les contrôleurs aériens, car elles peuvent constituer jusqu’à la moitié de leur revenu total. Ces primes peuvent être de quatre types différents. D’abord, il y a celles qui sont liées aux responsabilités que les contrôleurs aériens exercent. Ensuite, il y a celles qui sont basées sur leur expérience dans le domaine. Une autre prime est liée à la possession d’une licence de contrôle européenne. Enfin, il y a celles qui sont liées aux compétences techniques spécifiques du contrôleur aérien. En ajoutant toutes ces primes, le salaire total d’un contrôleur aérien peut atteindre jusqu’à 8 000 euros bruts par mois. 

publicité

Écris par Christine