Salaire : découvrez combien un ou une CPE peut gagner en 2023

Vous rêvez de devenir conseiller principal d’éducation ? Avant de vous lancer dans ce métier, il est préférable de se renseigner sur le salaire qu’on peut gagner. On vous dit tout à ce propos.

Salaire : découvrez combien un ou une CPE peut gagner en 2023

Ils sont discrets, et pourtant on a besoin d’eux dans les collèges et les lycées. Découvrez le salaire d’un ou d’une CPE en 2023.

publicité

Quel est le rôle d’un CPE dans un établissement scolaire ?

Au sein d’une école, il y a différents types de personnes qui ont chacun leur rôle. Les élèves sont les figures emblématiques puisque ces établissements ont été bâti afin qu’ils puissent acquérir des connaissances. Il y a également les professeurs qui, eux aussi, jouent un rôle très important au sein d’un établissement scolaire.

publicité

S’ils sont dans un lycée ou collège c’est pour apprendre à nos enfants les différentes matières, telles que les mathématiques, l’histoire-géographie et autres. Sachez également qu’un conseiller principal d’éducation fait partie des figures dont on a le plus besoin, bien qu’ils soient, discrets.

publicité

Ils ont un rôle assez spécial. Entre autres, ils jouent le rôle de relais entre les enseignants et les élèves. De même, on le considère également comme un coordinateur de la vie scolaire. Et pendant les conseils de classe, ils doivent toujours être présents. Autrement dit, le CPE a plusieurs missions et ils sont donc très importants.

publicité

Mais combien gagnent-ils avec ce métier ?

publicité

Découvrez le salaire d’un CPE en 2023 

Vous rêvez de devenir conseiller principal d’éducation, il est donc important de s’informer sur certains détails avant de se lancer dans ce métier. Il faut prendre en compte le salaire que le CPE peut gagner en 2023.

publicité

En réalité, leur rémunération dépend de leurs grades. Car oui, les CPE sont divisés en trois grades et c’est en se basant sur cela qu’on peut déterminer leur salaire. Dans le détail, le premier grade est appelé « classe normale ». Derrière lui, on retrouve le second baptisé « hors classe ». Enfin, le dernier grade est intitulé la « classe exceptionnelle ».

publicité

Et au fur et à mesure que le temps passe, il est possible qu’on évolue de grade. Et même si les missions restent les mêmes, la rémunération augmente, en même temps. Sans plus attendre, on va vous révéler combien ces personnes gagnent dans leur travail.

publicité

Pour commencer, prenons d’abord le cas du premier grade baptisé la « classe normale ». Notons que le CPE gravit les échelons de plein droit, en fonction de l’ancienneté. Pour l’indiciaire d’entrée d’un CPE en « classe normale », le salaire brut mensuel s’élève à 1 919,88 euros au début. Et après des années d’expérience, il est probable que le salaire atteigne les 3 313 euros, ce qui est tout de même assez confortable.

Le salaire d’un CPE en deuxième et troisième grade en 2023

Si pour le premier grade, il y a jusqu’à 11 échelons, le deuxième n’en contient que sept. Et pour le premier échelon, on peut gagner un salaire de 2 904,44 euros par mois. Au fil des ans, le salaire peut atteindre jusqu’à 4 041,06 euros, ce qui veut donc dire que l’ancienneté peut jouer un rôle important.

Pour terminer, il est assez compliqué d’établir le salaire d’un CPE en dernier grade intitulé la « classe exceptionnelle ». Pour cause, cela est déterminé selon un autre critère outre l’ancienneté. En effet, la rémunération dépend du parcours professionnel du CPE. Notons que ce grade est pour les personnels enseignants et enseignants jugés « méritants » qui sont présents en fin de carrière. Ainsi, il ne s’agit pas de grade automatique, à la différence du deuxième grade.

Dans le détail, les CPE disposant de ce statut ont droit à une rémunération plutôt attractive. Pour le premier échelon, elle peut s’élever jusqu’à 3 421,33 euros brut. Il n’est pas non plus rare que les CPE peuvent « Hors Echelle » avec un traitement indiciaire maximum allant jusqu’à 4 809,56 euros.

Quid des indemnités et des primes ?

En plus de leur salaire, les CPE ont aussi le droit de toucher certaines indemnités. Un CPE travaillant en Réseau d’éducation prioritaire (REP) ou REP+, par exemple, peuvent être concernés par ces primes.

Dans le détail, les travailleurs en REP bénéficient d’une prime allant jusqu’à 1 734 euros brut annuel tandis que ceux en REP+ touchent jusqu’à 5 114 euros bruts annuel, de part fixe et d’une part variable supplémentaire.

Sinon, le CPE stagiaire a aussi droit à une prime s’élevant à 1 250 euros par an. Enfin, chaque conseiller principal d’éducation peut bénéficier d’une indemnité forfaitaire.

En outre, ce métier peut nous apporter un salaire confortable, selon le grade. De plus, on peut aussi bénéficier d’indemnité et de primes.

Écris par Anna

Je suis quelqu’un d’un peu spéciale. Je crois en l’amour libre, et aussi l’égalité homme-femme. Durant mon temps libre j’adore écrire, c’est pourquoi j’ai décidé de participer à ce magazine féminin en tant que rédactrice.