Saumon fumé, pain d’épices… Foodwatch dénonce les pires arnaques sur les produits de Noël

Découvrez les pratiques trompeuses des industriels alimentaires lors des fêtes de Noël et comment les éviter.

Saumon fumé, pain d'épices... Foodwatch dénonce les pires arnaques sur les produits de Noël

Chaque année, à l’approche des fêtes de Noël, les consommateurs font beaucoup d’achats pour préparer le jour j.  Toutefois, ils doivent rester vigilants pour éviter les arnaques sur les produits de Noël. L’ONG Foodwatch a récemment dévoilé la liste des produits que vous ne devez surtout pas acheter. Elle met en lumière des pratiques trompeuses de marques renommées. Des produits tels que le citron cuisine bio aux citrons de Sicile de Bjorg, le pain d’épices spécial foie gras de Brossard et le panettone Ciro, Saveurs d’Italie sont pointés du doigt. Découvrez quels sont les produits à éviter pour ne pas être induit en erreur.

publicité

Les produits de Noël concernés par des arnaques

Parmi les produits de Noël concernés par les arnaques figurent le citron cuisine bio aux citrons de Sicile de Bjorg. Bien qu’il puisse sembler pratique pour agrémenter le saumon fumé et autres poissons lors du réveillon, il cache une réalité décevante. En effet, ce produit, vendu à environ 8€ le litre (1,54€ l’unité), est composé à près de 70% d’eau et ne contient que 30% de jus de citron. De plus, pour compenser le manque de saveur dû à la dilution excessive, le produit Bjorg contient des correcteurs d’acidité et de l’huile essentielle de citron. Ainsi, il est préférable d’opter pour un véritable citron frais et de le presser à la dernière minute pour obtenir un goût authentique et éviter les additifs indésirables.

publicité

Le pain d’épices est un incontournable des fêtes de Noël, mais il faut se méfier de l’édition limitée du pain d’épices spécial foie gras de Brossard. Ce produit, qui semble prometteur, cache en réalité une composition décevante. Au lieu d’être préparé avec du miel, il contient du sirop de glucose-fructose. Il s’agit d’un substitut moins cher et moins naturel. Il est préférable de faire son propre pain d’épices maison. Comme cela, on a un contrôle total sur les ingrédients utilisés. Ainsi, on évite les additifs indésirables. De plus, on peut profiter pleinement de la saveur authentique du pain d’épices.

publicité

Arnaques : les autres produits de Noël concernés

Le panettone est l’un des produits de Noël concernés par les arnaques. Il s’agit d’un délice italien très apprécié pendant les fêtes de Noël. Cependant, il faut être attentif au choix du produit. Le panettone Ciro, vendu chez Auchan, contient 12% d’huile de palme. Cet ingrédient est peu recommandé pour des raisons environnementales et de droits humains. Cette pratique est loin de respecter la recette traditionnelle italienne. Il existe des marques qui utilisent des ingrédients plus respectueux de l’environnement et des droits humains.

publicité

En outre, les Ferrero Rocher. Ce sont des petites douceurs très appréciées pendant les fêtes. Mais, il faut se méfier de la version « Petits plaisirs » au chocolat noir. Selon Foodwatch, le sachet est vide à 52%, ce qui est décevant compte tenu du prix élevé de 4,49€ pour un paquet de 126 grammes. Cette pratique trompeuse peut inciter les consommateurs à penser qu’ils obtiennent davantage de produits qu’en réalité. Pour éviter d’être déçu, il est recommandé de choisir d’autres alternatives de chocolats de qualité et transparentes quant à leur contenu.

publicité

Les autres produits à éviter pendant les fêtes

Lors des fêtes de Noël, certains produits peuvent induire les consommateurs en erreur. Parmi eux, la terrine Guyader aux noix de St-Jacques à la Bretonne est mise en lumière. Bien qu’elle soit très appréciée, cette terrine ne contient pas de véritables noix de St-Jacques. En réalité, le premier ingrédient est du colin, et les prétendues coquilles Saint-Jacques sont en fait des peignes Zygochlamys patagonica importés d’Argentine, bien moins chers que les véritables coquilles. Le mieux c’est d’acheter des produits qui affichent clairement leur composition.  Et il est préférable de privilégier ceux qui utilisent des ingrédients de qualité.  

publicité

Le saumon fumé figure aussi dans la liste des produits de Noël qui font l’objet d’arnaque. Il s’agit d’un mets très apprécié pendant les fêtes. Toutefois, il est important de faire attention à sa provenance et à sa qualité. Certains saumons fumés industriels sont issus d’élevages intensifs. Les poissons sont élevés dans des conditions peu respectueuses de leur bien-être et de l’environnement. De plus, ils peuvent être traités avec des colorants artificiels pour donner une apparence plus attrayante. Ainsi, vous devez faire le bon choix quand vous en achetez. Choisissez du saumon fumé qui vient de sources durables et d’élevages respectueux de l’environnement. Vous pouvez aussi opter pour d’autres alternatives de poissons fumés.

publicité

Les bûches de Noël industrielles et les coffrets de chocolats

Les bûches de Noël sont des desserts incontournables lors des fêtes. Cependant, les versions industrielles peuvent cacher des ingrédients de moindre qualité. Souvent, elles contiennent des additifs, des conservateurs et des arômes artificiels. Ces produits prolongent leur durée de conservation. De plus, elles peuvent être très sucrées et riches en matières grasses saturées. Ainsi, il vaut mieux en faire soi-même. Mais, il existe aussi des pâtisseries artisanales qui utilisent des ingrédients de qualité. Leurs méthodes de fabrication aussi sont traditionnelles. Comme cela, vous dégustez une bûche de Noël plus saine et authentique.

publicité

Enfin, le foie gras est aussi parmi la liste des produits de Noël concernés par les arnaques. Notamment, le bloc de foie gras de canard « L’Emblématique » au Sauternes de Jean Larnaudie. On peut le trouver chez Monoprix à 100 € le kilo. Toutefois, ce foie gras contient du nitrite de sodium. Une substance qui peut former des composés cancérogènes. Cela favorise l’apparition de cancer colorectal. Il s’agit du deuxième cancer le plus mortel après celui des poumons. Et cela favorise aussi l’apparition du cancer de l’estomac.

Écris par Christine