Soldes d’hiver : mauvaise nouvelle, il n’y aura pas de remises folles !

Attention, les soldes d’hiver en 2024 ne seront pas aussi folles qu’on ne le pensait. Les commerçants ne vont appliquer que des remises de -30%, selon les informations reçues. Les détails.

Soldes d’hiver : mauvaise nouvelle, il n’y aura pas de remises folles !

Mauvaise nouvelle concernant les soldes d’hiver en 2024. Elles ne vont pas être intéressantes comme on l’avait espéré.

publicité

Le concept des soldes d’hiver en 2024

Certaines personnes attendent les soldes pour se concocter des produits qu’ils ont toujours voulu avoir. Pour cause, c’est durant cette période que les commerçant des prix plutôt abordables aux consommateurs. Ils vont en effet les réduire. Ce qui nous permet donc de faire d’importantes économies. C’est un événement incontournable tant pour les consommateurs et les commerçants, puisque ces derniers pourraient aussi faire de bonnes affaires.

publicité

Cette période est notamment régulée par le Code de commerce et a lieu presque chaque année. En général, les soldes débutent le deuxième mercredi du mois de janvier, chaque année. Néanmoins, dans certaines régions, comme les Dom-Tom ou le Grand-Est, la date de solde est différente.

publicité

Quoi qu’il en soit, les soldes s’avèrent être un événement intéressant et les Français ont déjà hâte de son arrivée pour 2024. Mais si ces derniers s’attendent à des soldes de l’hiver folles, ils risquent sans aucun doute d’être déçus. C’est en tout cas ce qu’a laissé croire cette étude menée par l’UCM.

publicité

À quoi doit-on s’attendre des soldes d’hiver 2024 ?

À titre informatif, les soldes d’hiver en 2024 débuteront le mercredi 3 janvier et ne se termineront que le mercredi 31 janvier. On a donc à peu près un mois pour acheter les produits qu’on désire obtenir depuis longtemps.

publicité

Néanmoins, une étude de l’UCM a révélé que pour les soldes d’hiver 2024, les commerçants ne vont pas trop gâter les clients. En effet, après avoir interrogé environ 450 commerçants, l’UCM a découvert que près d’un vendeur sur deux continue de proposer ses stocks à un prix très élevé pour la période de soldes. Ce qui représente 46,7% des interrogés.

publicité

42%, en revanche, ont admis utiliser d’autres leviers afin de faire écouler leurs stocks, durant la période d’attente, c’est-à-dire, la période d’avant les soldes. Ces leviers peuvent être des promotions ou d’autres offres intéressantes.

publicité

D’un côté, on a 35% des commerçants qui songent à faire des ventes moins importantes, alors que l’année dernière, le pourcentage était de 48,7%. Néanmoins, pour attirer l’attention des consommateurs, les commerces offrent une réduction à partir de 30%.

publicité

Pourquoi ne seront-elles pas intéressantes ?

Bien évidemment, il y a des raisons qui expliquent pourquoi les commerçants ne seront pas généreux pour les soldes d’hiver en 2024. En réalité, ils font face à une période assez difficile, comme l’a souligné l’UCM.

La moitié de ces commerçants interrogés ont constaté la baisse des ventes durant le dernier trimestre (57,1%) alors que seuls 20,8% d’entre eux se disent sereins quant à l’avenir de leurs activités. 

Et ce n’est pas tout puisque les commerçants s’inquiètent également quant à l’évolution du coût de la vie, qui impacte énormément le quotidien des Français. De même, ils ne peuvent pas non plus s’empêcher de penser sur ce que va devenir le comportement d’achat des consommateurs au fil du temps.

Des remises de -30% prévus en 2024

Vous l’aurez donc compris, tous ces facteurs cités ci-dessus ont fait que les soldes d’hiver 2024 ne seront pas aussi intéressants qu’avant. Ce qui va sans aucun doute attrister les consommateurs. Eux qui ont attendu toute l’année cette période afin de se faire plaisir et acheter tous les produits qu’ils ont toujours rêvé d’avoir.

Dans le détail, Het Laatste Nieuws a révélé que les premiers jours ne seront pas aussi importants que ceux des années précédentes. Si auparavant, les commerçants proposaient des remises allant jusqu’à -70%, il se peut que pour qu’ils soient seulement à -30% pour les prochains soldes.

Que faire face à ces difficultés rencontrées par les commerçants ?

Il est clair que les crises qui affectent l’économie des Français impactent aussi. Comme l’avait souligné l’UCM « être commerçant en 2024 ne sera pas chose aisée ».

Et en cause, « le comportement d’achat des clients d’une part et les charges fluctuantes d’autre part ». Ainsi, la vie d’un commerçant est loin d’être facile en ces temps où l’inflation frappe fort en France.

C’est pourquoi, il est important de prendre certaines mesures afin d’apporter une amélioration à leur vie. L’organisation voudrait surtout que des incitants fiscaux soient mis en place afin de soutenir les commerçants. On devrait aussi penser à leur pérennisation et une adaptation des nouveaux besoins de ces commerçants et demandes des clients, selon l’organisation.

Écris par Isabelle POTEL

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 5ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .