Stéphane Bern extrêmement endetté, il est obligé de vendre sa maison

Anna Cabana
3 Min Read

Quand Stéphane Bern a acheté le collège Royal de Thiron-Gardais, il ne doutait pas que les travaux vont lui porter préjudice. Découvrez toute l’histoire dans l’article.

publicité

Cette célébrité est au plus mal

Stéphane Bern est un présentateur de télévision français connu pour son émission « Secrets d’histoire ». Depuis ses débuts à la télévision, il s’est beaucoup enrichi. Il est aujourd’hui propriétaire du Collège royal de Thiron-Gardais, un monument historique classé depuis 2013. Il dispose également d’un appartement au 9ᵉ arrondissement de Paris et d’une maison à Paros, en Grèce. Malheureusement, Stéphane Bern a été contraint de vendre sa maison en Grèce en raison de dettes accumulées.

publicité

Lors d’un interview accordé au journal « Le Parisien », le présentateur de 59 ans a expliqué que la restauration du Collège royal de Thiron-Gardais lui avait coûté plus cher que prévu. « Je l’ai acheté dans un état très dégradé pour le prix d’un petit appartement parisien : 300 000 euros. Au départ, j’avais été informé que la restauration ne me coûterait que 150 000 ou 200 000 euros. Or, il y a eu de nombreux imprévus, notamment la pourriture sèche. Par conséquent, je me suis endetté au-delà de mes moyens. J’ai 4 millions d’euros à rembourser sur 25 ans. Mais, j’ai refusé toute aide publique. Tout mon argent y passe : mes droits d’auteur, l’argent des spectacles. Ici, c’est un peu comme le tonneau des Danaïdes », a-t-il expliqué le principal intéressé.

publicité

Stéphane Bern : obligé de vendre sa maison

Certes Stéphane Bern est dans une mauvaise passe. Cependant, il tient à préciser : « Je ne suis pas ruiné, comme j’ai pu le lire, et je ne veux pas susciter la pitié. Je ne suis pas dans le besoin. Mais je dois faire attention. Je suis obligé de travailler, et cela pendant encore longtemps, pour rembourser mes dettes. J’en ai accumulé beaucoup et j’ai besoin de rationaliser mon patrimoine. C’est pourquoi je suis obligé de vendre Paros. Bien que cela puisse sembler difficile, je ne veux pas laisser de dettes à mes proches. Mais sincèrement, je ne regrette rien. Avec Thiron-Gardais, j’ai trouvé ma vocation : redonner vie à un monument historique.« Effectivement, à cause de ses dettes, Stéphane Bern a été contraint de vendre sa maison en Grêce.

publicité

Redonner vie ce monument historique est un projet formidable qu’il partage avec son compagnon Yori Bailleres. Dans une interview avec le Parisien, Stéphane Bern a aussi déclaré que son compagnon ne serait jamais l’héritier de ce bien s’il devait mourir. « Après mon passage, cette propriété et son domaine ne tomberont jamais entre des mains privées. J’ai créé une fondation qui les ouvrira à tous« , a-t-il déclaré. 

publicité
Share This Article
Follow:
Je suis rédactrice web spécialisée dans les domaines du marketing digital, de la culture et de l'environnement. Passionnée par la littérature et le voyage, j'aime créer des contenus originaux, pertinents et adaptés aux besoins de mes lecteurs. De nature très curieuse, je suis toujours à l'affût des dernières tendances du web.