Suppression de la taxe d’habitation : le piège macronien se referme de plus en plus

La suppression de la taxe d’habitation ne fait pas l’unanimité auprès des Français. Dans cet article nous vous parlons de ce dit piège macronien.

Suppression de la taxe d’habitation : le piège macronien se referme de plus en plus

La suppression de la taxe d’habitation a laissé des conséquences sur le territoire français. Et si on parle de ce sujet ? C’est parti !

Suppression de taxe d’habitation : un piège macronien ?

Durant sa campagne en 2017, Emmanuel Macron avait annoncé sa volonté de supprimer la taxe d’habitation. Quelle a été les conséquences de cette mesure dans la vie des Français aujourd’hui ?

Il est vrai que la suppression de taxe d’habitation a laissé des effets sur le territoire français. Des effets qui se font surtout ressentir actuellement suite à l’inflation qui persiste en France depuis quelque temps. Cette mesure a sapé les fondements du pacte communal dont les objectifs étaient que chaque citoyen contribue aux besoins financiers du lieu où il résidait, selon ses possibilités.

En 2023, la suppression de taxe, qu’on considère comme le piège d’Emmanuel Macron semble donc se refermer. En effet, actuellement, presque tous les ménages français ne paient plus leur taxe d’habitation. 

Seuls les résidents secondaires paient cette taxe, ce qui est d’ailleurs injuste. Ces derniers n’habitent pas à plein temps dans la commune, ce qui veut dire qu’ils n’utilisent pas souvent les services communaux. Finalement la suppression de la taxe d’habitation est-elle vraiment un piège Macronien ? Il se pourrait bien…

Toutes les mesures mis en place par l’État qui paraît comme un piège

En plus de la suppression de taxe d’habitation, on fait aussi face à une augmentation des bases foncières, à 7,1%. Une mesure votée à la fin de l’année 2022 alors que la dotation générale de fonctionnement reste la même. Tout cela fait que les seules victimes de l’inflation sur les communes sont les propriétaires des bases foncières.

Il ne faut pas non plus oublier la pression de l’État envers la commune afin qu’ils construisent des logements sociaux. Ces derniers seront par la suite exemptés de taxe foncière. Bref, il semble qu’Emmanuel Macron a réussi à fracturer la nation jusque dans la commune. Ensuite lorsque les communes les plus fragiles n’y arriveront plus, on leur recommandera de se regrouper avec la commune chef-lieu de l’agglomération. Le but ? éloigner le citoyen des lieux de décision.

Écris par Michel CHEMIN

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.