Suppression de l’ASS : le gouvernement s’engage à agir pour les allocataires de l’AAH

La transition vers le RSA après la suppression de l’ASS soulève des questions sur l’avenir financier des bénéficiaires. Le gouvernement vise à faciliter cette transition tout en encourageant l’emploi.

Allocation de solidarité spécifique (ASS) : Comment le gouvernement va accroitre la pauvreté des chômeurs en fin de droits ?

La suppression de l’ASS a des répercussions sur les bénéficiaires de l’AAH. Et cela a créé des préoccupations sur leur stabilité financière. En tout cas, le gouvernement promet des mesures pour aider et trouver des solutions durables.

publicité

Suppression de l’ASS: Soutien aux allocataires de l’AAH

Lors de son discours le 30 janvier dernier, le Premier ministre Gabriel Attal a déclaré la fin d’une aide sociale pour 300 000 personnes en France : l’Allocation de Solidarité Spécifique (ASS). Suite à cette annonce, de nombreuses personnes, notamment celles qui bénéficient à la fois de l’ASS et de l’AAH, se sont inquiétées. Pour répondre à ces inquiétudes, le gouvernement prend des mesures afin de rassurer les bénéficiaires de ces aides sociales.

publicité

Il est primordial pour le gouvernement de trouver des solutions pour garantir un soutien adéquat à ces personnes et les accompagner dans cette période de transition. Cela témoigne de la volonté du gouvernement d’agir de manière responsable en prenant en considération les besoins des personnes les plus vulnérables de la société. Donc, le gouvernement promet d’aide les allocataires de l’AAH face à la suppression de l’ASS.

publicité

Transition vers le RSA : Mesures après la suppression de l’ASS

Lorsque l’ASS sera supprimée, les personnes qui la reçoivent ne se retrouveront pas sans aucune aide financière. Elles seront automatiquement éligibles au Revenu de Solidarité Active (RSA)! Il s’agit d’un minima social qui est déjà versé à plus de deux millions de personnes ayant des revenus modestes. Selon le Premier ministre, cette mesure vise à encourager l’emploi des personnes âgées. En effet, les personnes au chômage en fin de droits qui deviennent éligibles à l’ASS continuent à cotiser pour leur future retraite. Et ce, tout en recevant cette allocation. En revanche, ce n’est pas le cas lorsqu’on perçoit le RSA chaque mois.

publicité

Ainsi, le gouvernement veut faciliter la transition des bénéficiaires de l’ASS vers le RSA.Et en même temps, les encourage à trouver un emploi. Cette mesure vise également à assurer une certaine sécurité financière à ceux qui se retrouvent sans emploi et sans droits à l’ASS ! Tout en continuant à les encourager à contribuer à leur retraite future. En tout cas, la suppression de l’ASS va vraiment impacter les allocataires de l’AAH.

publicité

Suppression de l’ASS : Répercussions sur les Bénéficiaires de l’AAH

Actuellement, l’Allocation de Solidarité Spécifique (ASS) est versée sans limite de durée ! Cela permet à des milliers de Français âgés de plus de 55 ou 60 ans de rester sans emploi et de ne pas envisager une retraite active. Cette situation, que le gouvernement souhaite changer, va à l’encontre de sa conviction. Justement, sa conviction est : la retraite devrait être le fruit du travail, comme l’a déclaré le Premier ministre face aux députés. Un problème persiste : de nombreuses personnes bénéficient encore du cumul entre l’ASS et l’AAH, même si cette pratique a été supprimée en 2017. Ce cumul était censé être maintenu jusqu’en 2026 ! Cependant, le gouvernement prévoit de supprimer l’ASS avant cette date. Or, il n’est pas possible de cumuler l’AAH et le RSA ! Cette suppression pourrait entraîner une perte financière importante pour les quelque 15 000 personnes concernées ! Et cela atteint plusieurs centaines d’euros par mois.

publicité

Il est donc crucial pour le gouvernement de résoudre cette situation. Et ce, afin d’assurer une transition en douceur pour les bénéficiaires de l’ASS et de l’AAH vers d’autres dispositifs d’aide financière. Cela nécessite une réflexion approfondie sur la manière d’accompagner ces personnes ! Tout en garantissant un soutien financier adéquat. Quoi qu’il en soit, la suppression de l’ASS va vraiment impacter les allocataires de l’AAH.

publicité

Le gouvernement recherche des solutions

Récemment, le cabinet de la ministre adjointe chargée des personnes handicapées, Fadila Khattabi, a pris la parole. Et ce, en réponse aux inquiétudes exprimées par de nombreuses personnes. Ils ont répondu aux questions posées par le site Handicap.fr, qui relayait les préoccupations de milliers de Français touchés par cette situation. Surtout les allocataires de l’AAH qui sont impacté par la suppression de l’ASS. L’équipe de la ministre a affirmé qu’ils travaillent activement avec tous les départements du gouvernement. En effet, leur but est de s’assurer que cette mesure ne causera pas de problèmes supplémentaires. Elle promet aussi de trouver une solution à long terme qui convienne à tous ceux concernés. Ensuite, le ministère a assuré que toutes les options sont envisagées sérieusement. Cela signifie qu’ils examinent attentivement différentes possibilités pour prendre la meilleure décision possible.

publicité

En attendant de connaître la suite des événements, il est important de rester informé de tout développement. Les personnes touchées et leurs familles peuvent ainsi être assurées que les autorités sont conscientes de leurs préoccupations. Et, ils travaillent activement pour y répondre de manière efficace.

 

Écris par Pauline

Journaliste généraliste de Laplasturgie. Journaliste web, presse écrite et édition.
Formé comme monteur de télévision au Centre universitaire de formation au journalisme.