Tabac, retraites, RSA : Qu’est-ce qui change à partir du 1ᵉʳ mars 2024 ?

Inès Denne
7 Min Read

Restez attentif aux changements multiplie qui aura lieu au début du mois prochain ! Ainsi, découvrez ce qui change à partir du 1ᵉʳ mars 2024 en France.

publicité

Nouvelle augmentation des prix du tabac

En mars, les magasins vont changer les prix de certains produits. Les cigarettes, comme celles de Lucky Strike ou Vogue, vont être plus chères. Et ce n’est pas seulement les cigarettes, mais aussi le tabac à rouler et les cigares qui vont coûter plus. Par exemple, si vous achetez un paquet de cigarettes, vous pourrez devoir payer quelques dizaines de centimes de plus. Parfois, même jusqu’à 75 centimes de plus ! Mais ne vous inquiétez pas, toutes les marques ne vont pas augmenter leurs prix. Certaines resteront au même prix qu’avant. Par exemple, si vous achetez les mêmes cigarettes depuis janvier, vous pourrez les acheter toujours au même prix. Mais ce n’est pas tout ! Il y a même une marque qui va coûter moins cher. Par exemple, si vous achetez les paquets de cigarettes Winston Origin Red, vous allez économiser 50 centimes. Donc, même si certains prix montent, d’autres descendent. En tout cas, cela fait partie de ce qui change à partir du 1ᵉʳ mars 2024.

publicité

Nouvelle diminution des tarifs du gaz : ce qui change à partir du 1ᵉʳ mars 2024 !

En mars, le prix « repère » du gaz baisse encore. La commission de régulation de l’énergie (CRE) annonce que sur la zone de GRDF, ce prix est maintenant de 0,11585 TTC pour la cuisson et l’eau chaude, et de 0,09291 TTC pour le chauffage. C’est moins cher que le mois dernier, où ces prix étaient respectivement de 0,12144 TTC et de 0,09851 TTC. La CRE explique que les prix du marché sont très bas en ce moment. Elle précise que le prix repère moyen hors taxe a baissé de 18% entre décembre 2023 et mars 2024. Même en tenant compte de la hausse de la taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel (TICGN) en janvier, le prix TTC a diminué de 9%. Ces chiffres montrent que les gens peuvent payer moins cher pour leur gaz. Donc, c’est une bonne nouvelle pour les familles et les personnes qui utilisent beaucoup de gaz pour cuisiner, chauffer leur maison ou chauffer leur eau. Cette baisse de prix peut aider les gens à économiser de l’argent. Ils pourront peut-être dépenser cet argent pour d’autres choses importantes. Cela peut aussi rendre le gaz plus accessible pour les personnes qui trouvaient les prix trop élevés. En résumé, cette baisse de prix du gaz est une bonne nouvelle pour tout le monde. Et cela fait partie de ce qui change à partir du 1ᵉʳ mars.

publicité

Retraites complémentaires

Les retraités qui reçoivent une pension complémentaire Agirc-Arrco verront leur paiement de retraite changer en mars. Ce changement peut être une hausse ou une baisse, à cause des prélèvements sociaux obligatoires, qui sont calculés selon leur avis d’impôt sur le revenu le plus récent. Si le taux de CSG a augmenté cette année, la régularisation se fera avec le paiement de la retraite de mars. Ces retraités remarqueront alors une diminution de leur pension ! En effet, elle prend en compte les prélèvements sociaux de 2024 et régularise les mois de janvier et février. En revanche, ceux qui bénéficient d’une baisse du taux de CSG ont probablement reçu un remboursement des cotisations sociales prélevées en trop sur leurs pensions de janvier et février.

publicité

À partir de mars, leur pension devrait donc augmenter en raison de la réduction des prélèvements sociaux applicables en 2024.  C’est une bonne nouvelle pour ces personnes, car elles auront plus d’argent chaque mois. Il est important de vérifier les relevés de compte pour s’assurer que les paiements sont corrects. Les retraités peuvent aussi contacter leur caisse de retraite en cas de questions ou de préoccupations concernant leurs paiements. En résumé, les changements dans les prélèvements sociaux peuvent avoir un impact sur le montant des pensions de retraite ! Cependant, les ajustements sont faits pour refléter les nouvelles règles fiscales et assurer que les paiements sont justes. C’est ce qui change à partir du 1ᵉʳ mars 2024.

publicité

Extension du RSA sous conditions : ce qui change à partir du 1ᵉʳ mars 2024 !

Depuis l’année dernière, dans certains départements, une nouvelle règle est testée pour le revenu de solidarité active (RSA). Maintenant, cette règle arrive dans près de 30 départements de plus à partir du 1ᵉʳ mars, pour atteindre un total de 47 départements. Nous ne savons pas encore quels sont ces nouveaux départements. Le but du gouvernement est de rendre cette règle applicable dans tout le pays d’ici 2025. Selon cette nouvelle règle, les personnes qui reçoivent le RSA doivent faire au moins 15 heures d’activité par semaine. Puis, les professionnels qui aident les gens à trouver un emploi doivent évaluer leurs besoins et les aider à créer un plan pour retrouver du travail. Ce plan doit inclure entre 15 et 20 heures d’activité par semaine.

publicité

Mais attention, ces heures d’activité ne peuvent pas être du travail bénévole qui ne suit pas les règles du travail. Par exemple, cela peut être, travailler dans une entreprise pour mieux comprendre un métier, passer le permis de conduire, faire des démarches pour obtenir des droits ! Ou participer à des activités associatives. C’est ce qui change à partir du 1ᵉʳ mars 2024. Ces changements sont faits pour aider les gens à trouver un emploi et à devenir plus autonomes. Ils peuvent sembler difficiles au début, mais ils visent à améliorer la vie des personnes qui reçoivent le RSA. 

publicité

 

publicité
Share This Article