Taux de change  : hausse de l’euro sur le marché noir en Algérie 

Explorez les coulisses du marché clandestin des changes en Algérie, où l’euro et le dollar jouent au yo-yo financier.

Taux de change  hausse de l’euro sur le marché noir en Algérie 

Plongez dans le monde mystérieux du marché noir des devises en Algérie, où les taux de change défient toute logique, et la hausse de l’euro est remarquable.

publicité

Hausse de l’euro : Fluctuations du marché noir des devises en Algérie

En Algérie, le marché noir des devises est un espace où l’on échange des monnaies étrangères sans l’aval des autorités. Après une période de stagnation, ce marché a repris de l’élan récemment. Les valeurs des devises étrangères subissent des fluctuations constantes, notamment avec l’euro qui a atteint des sommets ces dernières semaines. Cependant, on observe également des légères baisses et des périodes de stabilité avant une nouvelle hausse. D’ailleurs, la hausse de l’euro sur le marché noir en Algérie est encore en actualité. Par ailleurs, les transactions sur ce marché sont réalisées en marge des circuits officiels, ce qui soulève des questions sur leur légalité et leur impact sur l’économie. Les autorités algériennes cherchent à réguler ce marché par divers moyens, mais la demande persistante de devises étrangères alimente sa vitalité.

publicité

Cette dynamique reflète les défis auxquels est confrontée l’économie algérienne, notamment en termes de gestion des devises et de contrôle des flux financiers. Les fluctuations sur le marché noir des devises peuvent avoir des répercussions sur le pouvoir d’achat des citoyens ainsi que sur la stabilité économique du pays. Les variations des taux de change influent sur les prix des biens importés et peuvent aggraver l’inflation. Par conséquent, la surveillance et la régulation de ce marché demeurent des enjeux majeurs pour les autorités algériennes dans leur quête de stabilité économique et financière.

publicité

Hausse de l’euro en Algérie : La spéculation sur le Marché Noir

En Algérie, faute de bureaux de change officiels, les transactions de devises se font principalement sur le marché noir. Ce phénomène favorise la spéculation et confère aux cambistes un pouvoir notable sur le marché des changes. Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, le taux de change n’est pas directement affecté par la baisse économique observée pendant le Ramadan. Pendant cette période, les activités commerciales peuvent ralentir ! Cependant, cela n’influe pas immédiatement sur les taux de change. Les raisons derrière cette stabilité relative du taux de change pendant le Ramadan peuvent être multiples. Peut-être que les cambistes anticipent cette période de ralentissement et ajustent leurs activités en conséquence. Il est aussi possible que d’autres facteurs, comme la demande extérieure ou les politiques monétaires, aient un impact plus important sur les taux de change.

publicité

Donc, cette situation met en lumière l’importance du marché noir dans l’économie algérienne. Les autorités pourraient chercher des solutions pour réguler ce marché par des moyens légaux. Cependant, une telle régulation nécessiterait une approche équilibrée pour éviter de perturber davantage l’économie. En attendant, les acteurs économiques doivent composer avec cette réalité et prendre en compte les fluctuations potentielles des taux de change dans leurs activités commerciales. La spéculation sur le marché noir reste donc un élément à surveiller de près pour les opérateurs économiques en Algérie.

publicité

Taux de change actuels

En Algérie, sur les marchés noirs, comme le Square Port Saïd, l’euro a récemment connu une hausse. Les prix changent tous les jours. Hier, dimanche 17 mars, l’euro valait 241 dinars pour l’acheter et 239 dinars pour le vendre. C’est plus cher qu’avant. Le dollar américain se rapproche aussi de son plus haut niveau. On peut l’acheter à 221 dinars et le vendre à 223 dinars. Mais le dollar canadien, lui, est resté stable. On peut l’acheter à 159 dinars et le vendre à 161 dinars.

publicité

Ces changements affectent les gens qui veulent acheter des choses d’autres pays. Si l’euro et le dollar sont plus chers, cela signifie qu’on doit dépenser plus de dinars pour les obtenir. Cela peut rendre les choses plus chères pour les gens. C’est pourquoi les prix peuvent changer beaucoup à cause des taux de change. Les gens doivent faire attention et être conscients de ces changements pour bien gérer leur argent.

publicité

Dynamique du marché noir et stabilité du marché officiel

La loi de l’offre et de la demande régit le marché noir des devises, où les taux fluctuent en fonction de divers facteurs économiques. Ces dernières années, les valeurs des devises étrangères ont connu une augmentation constante, élargissant ainsi l’écart entre les taux officiels et ceux du marché noir. Malgré les attentes d’une baisse des taux pendant le Ramadan, en raison de l’afflux d’immigrés dans le pays, l’euro et le dollar maintiennent des niveaux élevés, contredisant les prévisions. Il est important de noter que, contrairement au marché noir, les devises restent stables sur le marché officiel, comme le rapporte la Banque d’Algérie ce dimanche 17 mars. Cependant, sur le marché noir en Algérie, il y a une hausse de l’euro 

publicité

 

Écris par Pauline

Journaliste généraliste de Laplasturgie. Journaliste web, presse écrite et édition.
Formé comme monteur de télévision au Centre universitaire de formation au journalisme.