Taxe foncière, impôt sur le revenu, prime de partage de la valeur : Voici tous les changements qui vous attendent en 2024

C’est le moment de faire les différentes déclarations aux impôts. Toutefois, il faut connaître tous les changements pour ne pas se tromper. 

Taxe foncière, impôt sur le revenu, prime de partage de la valeur Voici tous les changements qui vous attendent en 2024

Découvrez tous les changements fiscaux qui vous attendent en 2024. Nous allons vous détailler tout ce que vous devez savoir avant de faire toute déclaration. 

publicité

L’augmentation de la taxe foncière est limitée

Cette nouvelle année apporte trois changements fiscaux majeurs en 2024. Ces derniers touchent la taxe foncière, l’impôt sur le revenu et la prime de partage de la valeur (PPV). En 2023, la taxe foncière a augmenté de 7%. Cela a impacté près de 90% des propriétaires français. Toutefois, pour l’année 2024, la hausse de cette taxe sera limitée à 3,9% dans la plupart des communes de l’Hexagone. Sachez que cette augmentation n’est pas uniforme pour toutes les taxes foncières. Si votre ville ou intercommunalité ne modifie pas son taux d’imposition, votre taxe foncière augmentera d’environ 4%. Cela signifie que la hausse reste assez importante pour de nombreux propriétaires. 

publicité

Cette évolution fiscale a un impact sur le quotidien des citoyens. Certains pourraient ressentir un allègement financier avec cette limitation de la hausse de la taxe foncière. D’un autre côté, d’autres devront ajuster leur budget. Il faut bien comprendre ces changements pour prendre les bonnes décisions concernant les impôts.

publicité

Changements fiscaux en 2024: Hausse des barèmes de l’impôt sur le revenu

Les changements fiscaux en 2024 touchent également les impôts sur le revenu. Selon les informations du ministère des Finances, les barèmes de l’impôt augmenteront d’environ 4,8 % cette année. Il s’agit d’une augmentation légèrement inférieure à celle de 2023 qui était de 5,4 %. Cette évolution concerne tous les niveaux de revenus. L’objectif est de suivre l’évolution de l’inflation. Autrement dit, les limites de revenus pour chaque tranche d’imposition vont être ajustées à la hausse. Par exemple, le seuil de la première tranche passe de 10 777 euros à 11 294 euros.

publicité

Ces ajustements visent à garantir que les contribuables ne paient pas plus d’impôts simplement en raison de l’inflation. En d’autres termes, même si les barèmes augmentent, cela ne devrait pas entraîner une augmentation significative de la charge fiscale. C’est une façon pour le gouvernement de s’assurer que le système fiscal reste équitable. Et que ce dernier est adapté aux réalités économiques de chacun.

publicité

Plus d’exonération fiscale pour la prime de partage de la valeur

Depuis le début de cette nouvelle année, la prime de partage de la valeur ne sera plus une mesure exceptionnelle. En effet, elle deviendra une initiative permanente. Cette prime s’intègre dorénavant aux côtés de la participation dans les mécanismes qui visent à partager les bénéfices au sein de votre entreprise. Vous avez la possibilité d’affecter votre PPV à un plan d’épargne salariale au sein même de votre société. Cette démarche peut s’avérer particulièrement avantageuse et vous permet d’éviter l’impôt sur le revenu. Cela fait partie des changements fiscaux en 2024. 

publicité

Sachez que la PPV demeurera entièrement défiscalisée jusqu’à l’année 2026 pour les salariés des petites entreprises. Ces dernières doivent compter moins de 50 employés. Cette défiscalisation s’appliquera si la rémunération des salariés concernés reste inférieure à trois fois le SMIC. Cette mesure vise à soutenir les travailleurs au sein des petites entreprises. Cela a aussi pour but d’encourager la participation active des employés au partage des bénéfices.

publicité

Changements fiscaux en 2024 : Le gouvernement s’adapte à la situation actuelle

La taxe d’habitation sur les résidences secondaires peut être majorée jusqu’à 60% de la « THRS » dans les communes ayant pris cette décision avant octobre 2023. Cette mesure vise à encourager la résidence principale. Le budget 2024 n’a pas introduit de réforme fiscale majeure. Mais il a confirmé la fin programmée du dispositif Pinel. La loi prolonge plusieurs dispositifs existants, tels que la réduction d’impôt IR-PME à 25%, le dispositif Malraux, la réduction Sofica jusqu’en 2026. Les pourboires restent défiscalisés en 2024. Pour ne pas se tromper, il est nécessaire de connaître ces changements fiscaux en 2024. 

publicité

La révision majeure de la fiscalité de l‘immobilier locatif est reportée en 2024. À court terme, il est prévu d’aligner le taux d’abattement sur les meublés de tourisme classés sur celui des locations meublées classiques. De plus, il y aura une réduction du plafond de revenus pour en bénéficier. Cependant, l’abattement de 71% persiste pour la « location de locaux classés meublés de tourisme » dans certaines zones rurales. Ces ajustements visent à équilibrer le marché locatif tout en maintenant des incitations fiscales.

 

Écris par Anna Cabana

Je suis rédactrice web spécialisée dans les domaines du marketing digital, de la culture et de l'environnement. Passionnée par la littérature et le voyage, j'aime créer des contenus originaux, pertinents et adaptés aux besoins de mes lecteurs. De nature très curieuse, je suis toujours à l'affût des dernières tendances du web.