Taxe foncière : pourquoi elle va encore augmenter en 2024

Les villes et régions doivent choisir combien d’argent les propriétaires paieront pour leur maison. Certains pourraient devoir payer plus.

Taxe foncière : Quelle surface est prise en compte lors de la déclaration ?

Les villes doivent décider des montants de la taxe foncière dans quelques semaines. Cette taxe est ce que les propriétaires doivent payer chaque année. Il est probable que les montants de la taxe foncière de 2024 connaîtront une hausse considérable. Cela signifie que ceux qui ont de la chance pourraient payer plus d’argent cette année. Les gens devront donc être prêts à payer un peu plus pour garder leur maison ou leur terrain.

publicité

Taxe foncière 2024 : la raison de cette hausse

Les propriétaires doivent payer la taxe foncière tous les ans. Cette année, cette taxe augmentera de 3,9 %. De plus, cette augmentation concerne tous les propriétaires, soit environ 34 millions de personnes. Cependant, certains devront payer encore plus. En effet, la hausse de la taxe foncière 2024 est basée sur l’indice des prix à la consommation harmonisé. C’est l’impôt que les propriétaires doivent payer à l’automne. Depuis que la taxe d’habitation a été supprimée. C’est le seul impôt local que les propriétaires doivent payer. Cette augmentation est l’une des cinq plus importantes des quarante dernières années. Elle est toutefois moins élevée que celle de 2023. Cela signifie que les propriétaires devront dépenser un peu plus d’argent chaque année.

publicité

Sylvain Grataloup souligne que malgré une hausse des bases locatives moins importante, elle s’ajoute à celle de l’année précédente. Cela représente une augmentation totale de plus de 10 % en deux ans. En moyenne, chaque propriétaire devra payer environ quarante euros de plus en 2024. À la fin de l’année, le montant moyen de la taxe foncière par propriétaire devrait dépasser les 1 000 euros. Cette hausse de la taxe foncière 2024 peut peser lourdement sur les finances des ménages. Sylvain Grataloup met en garde contre l’impact financier croissant de cette taxe pour les propriétaires. Ils devront donc s’attendre à des dépenses supplémentaires considérables dans les années à venir. Il est important pour chacun de planifier ses finances en conséquence.

publicité

Hausse de la taxe foncière 2024 : une augmentation élevée pour certaines régions

Dans certaines communes, les élus peuvent ajuster les taux de la hausse de la taxe foncière 2024. Cela pourrait rendre l’addition encore plus salée cette année. Ces taux doivent être votés et transmis au fisc avant le 15 avril. Malheureusement, il est peu probable que les collectivités choisissent de réduire la pression fiscale. Au Grand Nancy, la taxe foncière augmentera d’environ 10 %. Cela représente une cinquantaine d’euros supplémentaires par an pour les propriétaires. Dans des villes comme Honfleur, cette augmentation atteint même 13,5 %. D’autres communes, telles qu’Herblay et Meaux, prévoient une augmentation d’environ 8,5 % et 8 % respectivement. Ces hausses pourraient avoir un impact financier significatif sur les propriétaires et leurs familles. Ils devront ajuster leur budget en conséquence.

publicité

À Villeurbanne, le taux communal de la taxe foncière 2024 va connaître une hausse de 10 %. Cela signifie environ 50 euros supplémentaires par foyer en moyenne. Jonathan Bocquet explique que cette décision impopulaire est nécessaire pour répondre aux besoins de la ville. Il souligne les investissements indispensables dans la transition écologique, les équipements scolaires et sportifs. La raison de cette taxe foncière élevée est l’augmentation de la population de 13 000 habitants au cours des quinze dernières années. L’élu ajoute que la suppression de la taxe d’habitation a réduit les recettes disponibles pour la ville. De plus, l’inflation des trois dernières années a augmenté considérablement le budget de fonctionnement. Cette augmentation de la taxe foncière vise donc à compenser ces déficits budgétaires et à financer les services essentiels pour les habitants de Villeurbanne.

publicité

Les élections municipales de 2026 pourront-elles avoir une influence ?

L’année dernière, environ un quart des Français ont dû payer plus de taxes foncières que d’habitude. On se demande si autant de communes feront de même cette année. Certaines communes pourraient hésiter à augmenter les impôts en vue des élections municipales de 2026. Les propriétaires se sentent déjà frustrés par les augmentations successives. Ils estiment que les locataires bénéficient des équipements et services publics sans contribuer financièrement. Sylvain Grataloup de l’UNPI propose même que les propriétaires puissent faire payer la taxe foncière aux locataires, comme ils le font déjà avec la taxe sur les ordures ménagères. Pourtant, cela pourrait créer une nouvelle charge pour les locataires. La question de l’équité fiscale entre propriétaires et locataires reste donc un sujet de débat important.

publicité

Le droit d’imposer une surtaxe

Sylvain Grataloup exprime le mécontentement des propriétaires qui se sentent exploités financièrement et envisagent de manifester. En outre, de nombreuses villes ont désormais le droit d’imposer une taxe supplémentaire sur les résidences secondaires. Cette mesure pourrait entraîner une charge financière accrue pour les propriétaires, ce qui suscite leur préoccupation. Ils craignent une augmentation des frais. De plus, cela pourrait être difficile à supporter pour certains d’entre eux. La situation économique devient de plus en plus difficile pour les propriétaires. En effet, ils constatent que leurs impôts augmentent année après année. Cette augmentation des charges financières les pousse à exprimer leur frustration et leur désaccord face à ces nouvelles mesures. Ils estiment que leurs intérêts ne sont pas suffisamment pris en compte dans les décisions politiques.

publicité

Écris par Christine