Témoignage de Jean qui vit avec 695 euros par mois : « La retraite, c’est l’antichambre du cimetière »

La retraite est une période extrêmement difficile pour certains à cause de la baisse de revenu couplée avec la forte inflation. 

Témoignage de Jean qui vit avec 695 euros par mois La retraite, c'est l'antichambre du cimetière

Selon son témoignage, Jean vit avec 965 euros de pension de retraite. Il vit cette situation comme un véritable cauchemar. 

publicité

Est-ce possible de vivre avec une pension de retraite de 965 euros ? 

Le mardi 26 mars 2024, la population a exprimé son mécontentement au sujet des retraites par le biais de manifestations. Depuis le 1er janvier, le montant des pensions de retraite a connu une hausse de 5,3%. Cependant, cette augmentation semble ne pas satisfaire pleinement les attentes de certains. C’est notamment le cas de Jean, un homme de 65 ans vivant à Brest. Ce dernier a mis fin à sa carrière professionnelle il y a trois ans pour assurer l’obtention de sa retraite complète. Malgré une vie de labeur depuis ses 14 ans, Jean ne gagne que 965 euros de pension de retraite. 

publicité

Il exprime un profond désarroi face aux promesses non tenues. Les autorités avaient en effet annoncé un montant minimum de 1.200 euros pour les carrières complètes. Aujourd’hui, Jean doit gérer son quotidien avec une pension de 965 euros par mois. A ses yeux, cette somme ne reflète pas l’ampleur de ses années de contribution au travail.

publicité

Des promesses non tenues selon ce témoignage

Malgré ce climat de contestation, Jean exprime sa détermination à retourner au travail. En effet, sa pension de retraite de 965 euros ne lui suffit pas pour survivre. Son objectif est d’occuper un poste qui lui permettrait de travailler quelques jours par mois, potentiellement jusqu’à une semaine. Il semble vraiment indifférent aux manifestations qui se déroulent. Durant la dernière élection, il a soutenu Emmanuel Macron mais il est désormais déçu. En effet, il critique ouvertement l’engagement non tenu d’augmenter les petites retraites à 1.200 euros

publicité

Il exprime également son mécontentement face à l’augmentation des retraites de base de 5,3% au 1er janvier de l’année en cours. Selon lui, cette revalorisation est largement insuffisante. Cette décision contribue à accentuer les disparités entre les retraités. Il déplore un manque de considération envers les aînés, en pointant du doigt la responsabilité du gouvernement.

publicité

Une pension de retraite 965 euros : c’est 12 euros par jour

Jean vit dans un appartement social qu’il apprécie beaucoup pour son confort. Après avoir réglé ses charges mensuelles essentielles, il lui reste environ 400 euros. Cette somme se traduit par un budget quotidien inférieur à douze euros. Dans le passé, il a tenté de solliciter l’aide de diverses associations caritatives. Malheureusement, il n’a obtenu aucune réponse. Il espère néanmoins obtenir un soutien financier supplémentaire grâce à l’Allocation de solidarité aux personnes âgées. Pour information, il bénéficie déjà d’un peu d’aide pour son logement, mais déplore la complexité des procédures administratives. L’expérience de Jean montre qu’une pension de retraite à 965 euros ne suffit absolument pas. 

publicité

Au cours de sa vie professionnelle, Jean a parcouru l’Europe en tant que chauffeur-livreur. Il se remémore les semaines de travail intensives, parfois jusqu’à 70 heures. Propriétaire d’une petite entreprise, il gérait à la fois la conduite, la communication téléphonique, ainsi que cinq taxis, un fourgon et quatre employés. Cependant, en 2012, une violente agression survenue lors d’une course en taxi l’a contraint à mettre un terme à son activité professionnelle. Malgré une carrière laborieuse, il regrette amèrement que ces épreuves ne soient pas suffisamment reconnues.

publicité

Il faut dire au revoir aux loisirs avec ce budget

Avec ces 965 euros de pension de retraite, Jean ne peut s’offrir aucun loisir. Après avoir repris le travail en tant que chauffeur pour un Ehpad en 2018, il a finalement décidé de partir à la retraite en juillet 2021. Jean pense que la retraite est l’antichambre du cimetière. En effet, les rares occasions où il rencontre d’autres personnes sont lors des funérailles. Pour lui, la télévision est devenue le principal, voire l’unique divertissement de ses journées. Il trouve également un peu de réconfort à la Cantoche. Il s’agit d’un restaurant solidaire de Brest proposant des repas à des prix accessibles. Cet endroit lui permet de limiter ses dépenses en matière d’alimentation, avec un déjeuner à 2,50 euros

publicité

Cependant, confronté à des difficultés financières, Jean se voit contraint de réduire encore plus ses dépenses. Il renonce même à ces repas subventionnés. Il se souvient d’un temps où il pouvait s’offrir un restaurant tous les trimestres. Malgré cela, il  rêve d’acquérir une petite voiture. Cela lui permettrait de sortir de l’isolement en visitant des amis ou des lieux sociaux. 

Écris par Inès Denne