Temps partiel : quel impact sur votre retraite ?

 Plongez dans le monde complexe de la validation des trimestres de retraite et apprenez comment le temps partiel peut jouer un rôle.

Temps partiel : quel impact sur votre retraite ?

Dans cet article, explorez les implications de la réforme des retraites sur ceux qui travaillent à temps partiel et les défis à relever.

publicité

Validation des trimestres de retraite

Il est crucial de comprendre comment fonctionne la validation des trimestres de retraite ! Surtout lorsque l’on travaille à temps partiel. Les trimestres sont des unités de mesure utilisées pour calculer le montant de la pension de retraite. Ils sont validés en fonction des cotisations versées à la sécurité sociale pendant une période donnée. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la durée réelle de l’activité n’est pas prise en compte pour valider un trimestre. Au lieu de cela, il faut cotiser un montant spécifique pour chaque trimestre. D’ailleurs, en France, pour valider un trimestre, il faut avoir cotisé l’équivalent de 150 heures de Smic horaire brut. Cela correspond à un montant de 1 747,50 euros brut en 2024. Même si vous faites du travail à temps partiel, il est possible que vous ayez validé tous vos trimestres de retraite sur différentes périodes d’assurance

publicité

Cependant, il est important de noter que si votre salaire à temps partiel ne vous permet pas de cotiser suffisamment pour valider quatre trimestres par an, vous risquez de ne pas obtenir une retraite à taux plein. En effet, pour valider les quatre trimestres cotisables maximum chaque année, il faut cotiser un montant total de 6 990 euros. Si vous ne parvenez pas à atteindre ce montant, vous devrez travailler plus pour valider tous les trimestres requis. Sinon, vous risquez de partir à la retraite avec une décote, ce qui signifie que votre pension sera réduite. Pour savoir si vous avez validé tous vos trimestres, vous pouvez consulter votre relevé de carrière dans votre espace personnel sur le site de l’Assurance retraite. 

publicité

Incidence du temps partiel sur la pension de retraite

Le travail à temps partiel peut également avoir un impact sur le montant de votre pension de retraite. Effectivement, le calcul de la pension se base souvent sur les 25 meilleures années de salaire de votre carrière. Si vous avez travaillé une partie importante de votre carrière à temps partiel, cela peut affecter la sélection de ces 25 meilleures années. Par exemple, si vous avez travaillé 40 ans, dont la moitié à temps plein et l’autre moitié à temps partiel, seules 20 années à temps plein seront prises en compte dans le calcul de votre pension. Cela signifie que le montant de votre pension pourrait être inférieur à celui que vous auriez pu obtenir ! Et ce, si vous aviez travaillé à temps plein pendant toute votre carrière.

publicité

Il est donc important de prendre en compte cette différence lorsque vous envisagez de travailler à temps partiel. De plus, il est essentiel de se renseigner sur les conditions spécifiques liées au temps partiel thérapeutique. Par exemple, pendant cette période, seuls vos salaires sont pris en compte pour le calcul de vos cotisations retraite ! Et non vos indemnités journalières.

publicité

Travail à temps partiel : Points de retraite complémentaire 

Pendant une période d’activité à temps partiel, vous cotisez également pour votre retraite complémentaire. Cela se traduit souvent par l’accumulation de points de retraite complémentaire, qui viendront s’ajouter à ceux déjà acquis. Toutefois, sachez que le nombre de points obtenus à temps partiel sera généralement inférieur à celui obtenu à temps plein. En effet, les points de retraite complémentaire sont directement proportionnels aux cotisations versées. Par conséquent, si vous cotisez moins en travaillant à temps partiel, vous accumulerez moins de points de retraite complémentaire.

publicité

Cependant, il existe des cas où les périodes de chômage indemnisé peuvent être prises en compte pour la retraite complémentaire. Par exemple, si vous percevez des allocations de chômage de l’Assurance chômage, telles que l’ARE, l’ASP ou l’ASS, vous pouvez bénéficier de points de retraite complémentaire. Ces périodes de chômage indemnisé sont généralement automatiquement enregistrées sur votre relevé de carrière. Elles sont limitées à quatre par an et peuvent vous aider à compléter votre durée d’assurance pour la retraite complémentaire.

publicité

Réforme des retraites pour un travail à temps partiel

La réforme des retraites de 2023 a également eu des implications pour ceux qui travaillent à temps partiel. En effet, elle a repoussé l’âge légal de départ à la retraite de 62 à 64 ans et l’âge de la retraite progressive de 60 à 62 ans d’ici 2032. Pour rappel, la retraite progressive est un dispositif qui permet aux travailleurs de lever progressivement le pied en fin de carrière. Et ce, en passant à temps partiel ! Puis, tout en percevant une partie de leur pension de retraite. Cependant, pour bénéficier de ce dispositif, certaines conditions doivent être remplies.

publicité

Tout d’abord, il faut exercer une activité à temps partiel représentant entre 40 % et 80 % d’un temps complet. Ensuite, il est nécessaire d’avoir validé au moins 150 trimestres de durée d’assurance tous régimes confondus. Enfin, il faut avoir atteint l’âge requis pour le départ à la retraite progressive. Ces conditions doivent être remplies pour bénéficier de la retraite progressive, qui offre aux travailleurs une transition progressive vers la retraite ! Et ce, tout en garantissant un revenu stable. Maintenant, vous avez toutes les informations concernant la retraite avec un travail à temps partiel.

 

Écris par Inès Denne