Terreur nocturne : comment aider et soigner son enfant à mieux dormir et avoir un sommeil paisible ?

La terreur nocturne chez l’enfant peut être effrayante tant pour le bambin que pour ses parents. Heureusement, on peut très bien les faire éviter ce trouble. Voici ce qu’il faut faire.

Terreur nocturne : comment aider et soigner son enfant à mieux dormir et avoir un sommeil paisible ?

La terreur nocturne chez l’enfant est un trouble assez fréquent. Découvrez comment les soigner et les aider à mieux dormir.

publicité

La terreur nocturne chez l’enfant : qu’est-ce que c’est ?

Vous pensez que les enfants ont toujours un sommeil paisible ? Ce n’est malheureusement pas toujours le cas. Ils peuvent également être victimes de troubles du sommeil, dont la terreur nocturne qui peut être une expérience assez effrayante.

publicité

La terreur nocturne touche environ 3% des enfants. Elle se manifeste surtout entre l’âge de 4 à 12 ans. Elle est concrètement due à une activité anormale du système nerveux, bien qu’on n’ignore encore sa vraie origine jusqu’à présent.

publicité

La terreur nocturne chez l’enfant se manifeste surtout vers 1 ou 2 heures après qu’il s’est endormi. L’enfant se dresse brusquement de son lit et ses yeux sont ouverts alors qu’il est en sueur. À ce moment-là, il peut soit marmonner plusieurs mots, soit pleurer ou crier.

publicité

Il est très agité et aucun geste ne pourra le calmer, même pas un petit câlin. La plupart du temps, la terreur nocturne dure environ 20 minutes. À son réveil, l’enfant ne se souvient plus de rien. C’est d’ailleurs ce qui différencie cette expérience au cauchemar, que l’enfant se rappelle généralement.

publicité

Comment les aider ?

C’est vrai que la terreur nocturne chez l’enfant peut être bouleversante pour un parent, mais sachez qu’il ne représente aucun danger pour les bambins. Dans le cas où votre enfant est victime de ce trouble, ne faites rien lorsqu’il fait une crise mais restez quand même à ses côtés pour éviter qu’il se blesse. Au bout de quelques minutes, il se rendormira et ne faites rien qui puisse le réveiller.

publicité

La terreur nocturne peut se manifester suite à une grande fatigue, l’anxiété, une fièvre ou un changement d’habitude. Dans certains cas, comme dans le cas d’une maladie infectieuse, prise de médicaments ou conflits affectifs, les épisodes peuvent s’aggraver.

publicité

Pour aider son enfant à dormir paisiblement, il faut mettre en place un rituel chaque soir. Veillez à ce que tout soit calme lorsque vous l’endormez. Faites aussi tout votre possible pour lui faire éviter le stress, la fatigue et assurez que le rythme de vie et sommeil de votre enfant est régulier.

publicité

Si jamais la terreur nocturne revient régulièrement toutes les nuits, on vous recommande d’amener votre enfant chez le médecin.

Écris par Anna Cabana

Je suis rédactrice web spécialisée dans les domaines du marketing digital, de la culture et de l'environnement. Passionnée par la littérature et le voyage, j'aime créer des contenus originaux, pertinents et adaptés aux besoins de mes lecteurs. De nature très curieuse, je suis toujours à l'affût des dernières tendances du web.