Un homme détourne le fonds de solidarité et touche 30 000 euros d’aides Covid

Un homme de 38 ans, qui a monté une petite société de sécurité à Toulouse, a arnaqué les fonds de solidarité avec de fausses déclarations.

Un homme détourne le fonds de solidarité et touche 30 000 euros d’aides Covid

Ce Toulousain a été accusé d’arnaque aux aides Covid. Il avait réussi à percevoir 30 000 euros en déclarant de fausses informations sur son entreprise de sécurité. Qu’est-il advenu de cet arnaqueur ? Découvrez les détails sur cette affaire dans cet article.

L’escroc a profité du Covid pour arnaquer le fonds de solidarité

Face à la crise sanitaire, le gouvernement français a instauré les aides Covid pour soutenir les entreprises. Cet homme de 38 ans s’est alors dit qu’il allait pouvoir bénéficier de ces aides en modifiant les chiffres de son entreprise. Il s’avère que sa ruse avait marché et il avait réussi à arnaquer le système d’un montant de 30 000 euros jusqu’à ce qu’il se fasse attraper.

Pour rappel, le site du Service Public avait déjà annoncé la fin de ces aides versées aux entreprises en difficulté, précisant :

Le fonds de solidarité mis en place pour aider les entreprises particulièrement touchées par les conséquences de l’épidémie du Covid-19 a pris fin le 30 juin 2022.

Elles ont surtout servi de protection pour éviter le retour du “Black Thursday de 1929”, une période sombre de l’économie boursière. Il s’avère que cet homme a profité de ces aides Covid destinées aux entreprises pour arnaquer le gouvernement.

La sanction que l’homme a reçue pour l’arnaque de 30 000 euros 

Si la ruse de l’entrepreneur toulousain avait marché dans un premier temps, il faut savoir qu’il avait omis quelque chose qui a mené à sa perte. En effet, celui qui a créé la société de sécurité avait omis de déclarer son chiffre d’affaires de l’année 2019. Par la suite, les autorités ont remonté vers l’arnaque de 30 000 euros. Grâce à eux, le gouvernement va pouvoir récupérer la somme qui aurait dû aller dans les poches des entreprises réellement dans le besoin. Selon la police, il a déjà commencé à rembourser cette somme qu’il a perçue indûment. Prochainement, l’homme devra répondre devant la justice, comme l’a précisé la source policière. 

Il faut savoir que les aides liées à la Covid-19 ne s’avèrent pas les seules concernées par la fraude sociale. Parmi les allocations les plus fraudées, il y a notamment le Revenu de solidarité active ou RSA. Face à ces actes d’escroquerie, le gouvernement a par ailleurs décidé de durcir les sanctions attribués à ces fraudeurs sociaux.

Écris par Michel CHEMIN

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.