Une jeune retraitée cumule sa retraite anticipée et un emploi, le Trésor public lui réclame plus de 160 000 €

Voilà une histoire qui tourne mal ! Elle a travaillé d’arrache-pied toute sa vie, et elle devient endettée du jour au lendemain.

Une jeune retraitée cumule sa retraite anticipée et un emploi, le Trésor public lui réclame plus de 160 000 €

Attention au cumul de retraite anticipée et emploi puisque celui-ci a mené une retraitée à être endettée.

Cumul de retraite anticipée et emploi : Cette retraitée devient endettée !

Une jeune retraitée a appris en septembre 2022 qu’elle devait plus de 160 000 euros au Trésor. Mais pourquoi donc, elle doit payer cette somme astronomique ?  En réalité, elle a accumulé un revenu provenant d’une retraite anticipée. Et ceux de son travail comme agent territorial dans la municipalité de Chaumont-en-Vexin (Oise), rapporte L’impartial ce lundi 31 juillet 2023. C’est à l’ouverture du courrier qu’elle a appris la nouvelle. Au total, 160 411 euros ont été demandés par le Trésor. C’est incroyable d’en arriver là !

D’ailleurs, la retraitée exprime sa tristesse qui a d’abord « cru à une erreur ». En effet, elle explique : « J’ai eu du mal à y croire. J’ai dû relire ce qui m’avait été demandé plusieurs fois. » Mais ce n’est pas le cas : les deux revenus qu’elle a reçus simultanément n’étaient pas juridiquement cumulés, soulignent nos confrères.  Donc cette retraitée est endettée à cause d’un cumul de retraite anticipée et emploi.

Une situation difficile à comprendre !

De 2003 à 2019, elle a travaillé pour l’hôtel de ville de son village. Alors qu’il prenait sa retraite anticipée en tant qu’agent de la fonction publique à la Maison de l’éducation de la Légion d’honneur. « Je ne comprends pas la raison pour laquelle on me demande cet argent aujourd’hui. Alors que je n’ai jamais été mis au courant de quoi que ce soit. » C’est ce qu’elle a dit à l’hebdomadaire local. Pour rappel, cette retraitée est endettée à cause du cumul de retraite anticipée et emploi.

Dans une tentative de résolution de ce problème, le retraité a décidé d’envoyer une lettre à la préfecture et au président de la République. Celle qui n’a pas été en mesure de recevoir la totalité de sa pension de retraite depuis plus de six mois risque d’être inscrite à la Banque de France pour surendettement. Selon les renseignements fournis par nos collègues, son dossier devrait être traité par le ministère des Finances publiques.

 

Écris par Anna Cabana

Je suis rédactrice web spécialisée dans les domaines du marketing digital, de la culture et de l'environnement. Passionnée par la littérature et le voyage, j'aime créer des contenus originaux, pertinents et adaptés aux besoins de mes lecteurs. De nature très curieuse, je suis toujours à l'affût des dernières tendances du web.