Voitures électriques : très mauvaise nouvelle sur le prix des MG en 2024

L’Union européenne, dirigée par la France, annonce des règles plus strictes pour le bonus écologique en 2024 ! Et ce, en excluant les voitures fabriquées en Chine ! Ce qui impactera des marques renommées telles que MG et Tesla.

Une mauvaise nouvelle est tombée en ce qui concerne le prix des voitures électriques MG en 2024

Ici, on va vous dévoiler tout ce qu’il faut savoir concernant les voitures électriques et le bonus écologique 2024 !

publicité

L’essor des constructeurs chinois en Europe

Au cours des dernières années, les constructeurs de voitures venant de Chine ont rencontré un grand succès en Europe ! Marquant leur présence sur la scène mondiale des voitures. Des marques comme MG, qui a même surpassé la Tesla Model 3, et BYD, qui se profile comme un sérieux prétendant à la domination dans le domaine des voitures électriques, ont vraiment attiré l’attention des gens ici en Europe. Cependant, cette ascension fulgurante des constructeurs chinois suscite des inquiétudes au sein de l’Union européenne. Les dirigeants européens se posent des questions, car ils voient la concurrence de ces marques asiatiques s’intensifier sur le marché automobile européen. Cela les pousse à agir pour maintenir l’équilibre et protéger l’industrie automobile européenne. D’ailleurs, les voitures électriques chinoises sont exclues du bonus écologique 2024 !

publicité

En fait, les gens parlent de MG et de BYD comme de marques qui pourraient changer la façon dont nous voyons les voitures. Certains disent même que ces voitures sont meilleures que celles que nous connaissons déjà. Cela crée une sorte de compétition entre les voitures européennes et celles de Chine. Les Européens veulent s’assurer que leurs propres voitures restent les meilleures. Ils travaillent dur pour garder leur place et ne pas laisser les marques chinoises prendre le dessus. En résumé, l’arrivée des voitures chinoises en Europe change le jeu. Les Européens veulent rester forts dans cette compétition mondiale des voitures, et c’est pourquoi ils cherchent des moyens de contrer l’influence croissante des marques chinoises.

publicité

Voitures électriques : les nouvelles règles françaises pour le bonus écologique en 2024

Dans ce contexte, l’Union européenne, notamment la France, a récemment pris des mesures pour restreindre les avantages accordés aux constructeurs chinois. Un ensemble de règles plus strictes a été dévoilé à Bruxelles, avec une enquête ouverte visant le gouvernement chinois. Plus précisément, le gouvernement français a décidé d’introduire de nouvelles règles pour l’obtention du bonus écologique en 2024. Ces règles excluent désormais les voitures fabriquées en Chine de ce dispositif, à moins qu’elles ne puissent prouver une production aussi « propre » qu’en Europe ! Particulièrement grâce à l’utilisation d’énergies renouvelables. Effectivement, les voitures électriques chinoises sont exclues des bonus écologique en 2024 !

publicité

Ainsi, Les conséquences de ces règles sont significatives, car des marques telles que MG, Dacia Spring, Tesla Model 3, Volvo EX30 et Smart #1 ne seront plus éligibles au bonus écologique de 5 000 euros ! Sauf si elles répondent aux nouveaux critères stricts. À noter que le montant du bonus pourrait même atteindre 8 000 euros l’année suivante pour les automobilistes aux revenus les plus modestes.

publicité

Les répercussions sur MG et d’autres constructeurs

Pour MG, ce coup dur remet en question le développement réussi de la MG4 en France, largement soutenu par le bonus écologique actuel. Actuellement, le prix de la MG4 est affiché à partir de 24 990 euros grâce à l’aide gouvernementale de 5 000 euros ! Ce qui la rend plus compétitive sur le marché que d’autres modèles tels que la Renault Mégane E-Tech. Cependant, avec l’exclusion des voitures fabriquées en Chine du bonus écologique, MG et d’autres marques se voient confrontés à des défis importants.

publicité

D’ailleurs, le directeur des ventes et du réseau MG, Julien Robert, a expliqué dans une interview à Auto Actu que la société n’a pas déposé de dossier pour bénéficier du nouveau bonus écologique. Selon lui, il aurait été peu probable d’obtenir une dérogation, étant donné que les voitures de MG sont fabriquées en Chine. D’autres constructeurs, tels que BYD, auraient également choisi de ne pas tenter leur chance avec la procédure dérogatoire ! Estimant que le résultat aurait été prévisible d’avance.

publicité

Les voitures électriques chinoises exclues du bonus écologique en 2024 : Les perspectives de MG face à cette situation

Malgré ces défis, MG affirme pouvoir maintenir sa compétitivité sur le marché français même sans le soutien du bonus écologique. La firme souligne que ses prix restent plus abordables que ceux de ses concurrents, la MG4 débutant à partir de 29 990 euros sans l’aide gouvernementale. En comparaison, la Volkswagen ID.3 est affichée à partir de 42 990 euros. Cette situation amène à réfléchir sur la capacité des constructeurs chinois à s’adapter aux changements réglementaires et à maintenir leur attractivité sur le marché européen. Bien que l’aide gouvernementale puisse disparaître, MG semble déterminé à rester compétitif ! Et à séduire les consommateurs français avec des offres attrayantes. Donc, MG est assez confiant même si les voitures électriques chinoises sont exclues du bonus écologique en 2024 !

publicité

En conclusion, l’évolution des règles du bonus écologique en France souligne les tensions croissantes ! Et ce, entre l’Union européenne et les constructeurs chinois. Les réglementations plus strictes visent à maintenir un équilibre sur le marché automobile européen. Et ce, alors que ces derniers rencontrent un succès grandissant! Les choix stratégiques des constructeurs chinois, tels que MG,  révèlent les défis complexes auxquels ils sont confrontés. Malgré ces obstacles, l’avenir de MG en France semble prometteur ! Mettant en lumière la capacité des constructeurs chinois à s’adapter et à prospérer dans un environnement en constante évolution.

 

Écris par Anna Cabana

Je suis rédactrice web spécialisée dans les domaines du marketing digital, de la culture et de l'environnement. Passionnée par la littérature et le voyage, j'aime créer des contenus originaux, pertinents et adaptés aux besoins de mes lecteurs. De nature très curieuse, je suis toujours à l'affût des dernières tendances du web.